Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

AFFAIRE PETRO TIM : CAFOUILLAGE AU SOMMET DE L’ETAT

Posté par: Alassane kitane| Jeudi 25 mai, 2017 09:05  | Consulté 301 fois  |  0 Réactions  |   

AFFAIRE PETRO TIM : CAFOUILLAGE AU SOMMET DE L’ETAT

 

walf-groupe.com

Le pouvoir peine à éteindre le feu de l’affaire Petro Tim. Un rapport de l’Ige publié par nos confrères du Quotidien, censé enterrer le problème, a ravivé les flammes. Il épingle, selon ledit canard, le ministre Aly Ngouille Ndiaye qui botte en touche. En tout cas, ces explications vasouillardes du pouvoir sonnent comme un mensonge d’Etat qui conforte l’urgence de publier les contrats pétroliers afin que l’opinion ne soit plus le grand surmoi du débat.

L’affaire Petro Tim est un véritable feu de broussaille. Elle continue à se propager en mettant l’opposition au régime de Macky Sall dans l’émoi, alors que l’opinion reste le grand surmoi du débat politique. Après Abdoul Mbaye, Ousmane Sonko et le Forum civil pour ne citer que ceux-là, l’avalanche de révélations sur cette affaire où le frère cadet du chef de l’Etat est mis à l’index continue. Avant-hier, ce sont nos confrères du Quotidien qui ont révélé un rapport de l’Inspection générale d’Etat (Ige) qui épingle le ministre en charge des Mines, Aly Ngouille Ndiaye. Lequel aurait signé dans la précipitation la convention de Petro Tim alors que celle-ci était attaquée auprès de ses services qui menaient déjà une enquête pour y voir plus clair. Mais, l’autorité les a pris de cours pour parapher le contrat. Ce qui apparaît aux yeux des enquêteurs de l’Ige, que citent nos confrères, comme une démarche «précipitée, surprenante, improductive et risquée».

Interpellé, hier, par Walf Quotidien, en marge d’une table ronde de l’Institut africain de développement économique et de planification (Idep) sur l’industrie verte, le ministre dément catégoriquement l’existence d’un tel rapport, sans préciser si oui ou non il a signé cette convention. «C’est hier que j’ai lu l’existence de ce rapport. Je ne l’ai jamais vu. Un rapport de l’inspection générale d’Etat ne peut pas m’incriminer sans pourtant  que je le regarde ou que je donne un avis. Je n’ai ni la lettre de mission, ni le rapport provisoire ni le rapport définitif», a soutenu le ministre de l’Energie et des Mines.

En tout état de cause, ces explications vasouillardes, de part et d’autre, au sein du même Etat prouvent le cafouillage qui règne au sommet et met mal à l’aise les tenants actuels du pouvoir sur ce dossier que l’opposition agite comme un épouvantail. Et le rideau de fumée continue d’entourer cette affaire

Le gouvernement a-t-il bidonné le rapport de l’Ige dont parlent nos confrères ? Cherche-t-on par de la pure manipulation à disculper le candidat controversé de Guédiawaye à l’hémicycle impliqué dans cette affaire ? Y a-t-il des rapaces diurnes qui tirent les grosses ficelles du secret de cette gênante affaire pour le pouvoir sur laquelle surfe l’opposition ? Mystère et boule de gomme. Ou du moins jusqu’à ce que l’Etat accède à la revendication des organisations de la société civile comme le Forum civil qui réclament la publication des contrats pétroliers. Ce, pour que tout le monde soit enfin édifié.

 

 

 

 

Walf Quotidien

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 445998 fois 347 Articles 2718 Commentaires 34 Abonnés

Posts recents
Lettre au Moro Naba récipiendaire du prix Macky Sall pour la paix
MACKY SALL, DE L’ART DE PROTEGER LES DELINQUANTS
SUR LA DÉTENTION ARBITRAIRE DE KHALIFA SALL EN PRISON
Éthique politique et responsabilité morale Le Sénégal dégringole
Gouvernement « séddoo » et « yakalma »
Commentaires recents
Les plus populaires
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas
Nous avons remplacé un « cheval borgne » par un « cheval aveugle »