Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Exclusif-Sénégal : Ce que l’on cache dans l’eurobond de 2,2 milliards de dollars ?

Posté par: Alassane kitane| Mercredi 14 mars, 2018 23:03  | Consulté 501 fois  |  0 Réactions  |   

http://confidentielafrique.com

 

L'état sénégalais après avoir levé sur les marchés internationaux 2,2 milliards de dollars a vite jubilé. Derrière cette émission d'eurobond au taux trop coûteux ( 6,75 %) se cachent des non-dits. Qui sont les arrangeurs et le cabinet-conseil de cette opération et à quel taux l'état les a rénumérés ? Confidentiel Afrique revient sur une opération enveloppée de zones d'ombre. Exclusif

 

En 2014, l’état s’était attaché dans l’empressement pour l’émission de l’eurobond de 250 milliards de f CFA, soit 500 millions de $, le cabinet de conseil juridique international américain, Clearly Gotlieb Steen & Hamilton. Pourtant, plusieurs sources autorisées interrogées à l’époque, confirmaient que ce cabinet- conseil américain amené sous la forme d’un consortium était hors compétition, jusqu’au closing de l’enregistrement des offres techniques et financières. Subitement, les concurrents de Clearly Gotlieb Steen & Hamilton, à savoir, le français Lazards et Frères, Rothschild Bank Suisse et un cabinet de droit sénégalais, découvraient l’arrivée brusque dans le pipe de l’appel d’offres de l’américain Clearly Gotlieb. Selon des informations de première main obtenues par Confidentiel Afrique, l’état cette fois çi pour «garantir la pleine réussite» de l’émission internationale d’obligations souveraines ou eurobond de 2,2 milliards de dollars, n’a pas voulu communiquer sur l’identité et le profil des cabinets-conseils. Pourquoi ? Mystère. Qui ont conseillé l’état sénégalais dans cette émission d’eurobond, qui, en dépit de zones d’ombres qui l’entourent et de la cherté du taux d’emprunt ( 6,75%) fut une belle moisson pour l’économie du pays. L’état avait été mal conseillé et avait été même abusé confient des milieux financiers, puisque le cabinet Clearly Gotlieb Steen & Hamilton n’est pas un conseiller financier mais un cabinet de consulting juridique qui n’a pas un profil pointu en la matière – que ces concurrents Lazards & Frères et Rothschild Bank Suisse et le cabinet de droit sénégalais. Idem pour la partie arrangeur de l’opération qui reste la grande inconnue de cette émission de l’état. Rappelons que le dernier eurobond avait été arrangé par la banque offshore française, Société Générale, laquelle était bel et bien en compétition avec des concurrents de taille, Citibank, Standard Bank, Chartered Bank, HSBC. Ce qui agace et intrigue le plus, c’est le flou qui a entouré l’identité des co-arrangeurs- si il y’en a- l’eurobond de 2,2 milliards de dollars. À quels taux les arrangeurs et le cabinet-conseil ont-ils été rénumérés par l’état  ?.

 

Une grosse interrogation jusque là que l’on peine à percer…

 

 

 

Par Ismael AIDARA

 

http://confidentielafrique.com

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 610641 fois 483 Articles 7096 Commentaires 39 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
L’étonnante stérilité des choix politiques et économiques
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas