Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

INELEGANCE DIPLOMATIQUE ET FAIBLESSE PRESIDENTIELLE

Posté par: Alassane kitane| Jeudi 13 août, 2015 18:08  | Consulté 2382 fois  |  3 Réactions  |   

INÉLÉGANCE DIPLOMATIQUE ET FAIBLESSE PRESIDENTIELLE

 

Il se rapporte que le Président Alpha Condé aurait dit «  La réalité c'est qu'en Guinée, on ment beaucoup ». Ceux qui connaissent le célèbre paradoxe du crétois qui déclare que « tous les Crétois sont menteurs » savent désormais à quoi s’en tenir, mais on ne peut pas ne pas s’indigner de l’inélégance diplomatique du Président guinéen.

 

Le président Alpha Condé, dans une déclaration à la presse à l’occasion de sa visite officielle dans notre pays a cru devoir payer sa brusque amitié avec Macky Sall par une critique déloyale contre Wade. Au-delà du caractère anecdotique de ses propos sur l’ancien chef de l’État, il y a lieu de s’indigner de cette inélégance diplomatique d’un Président dont l’exercice du pouvoir est loin d’être une fierté pour le peuple guinéen. Si la diplomatie est exercée au nom du peuple et à l’égard d’autres peuples, Alpha Condé devrait avoir la décence de respecter un anicien président sénégalais. Il est mieux placé pour savoir que dans le contexte politique sénégalais actuel, des déclarations de ce genre ne font que semer la haine dans les cœurs et diviser les peuples. Alpha Condé ose-t-il aller en visite officielle en France critiquer la gestion de Sarkozy ?  Pourquoi n’a-t-il pas attendu d’être chez lui pour faire cette déclaration sur Wade ?

 

Les Sénégalais ont la malchance d’avoir un Président qui croit qu’il ne peut bâtir sa légitimité et sa réussite qu’en écrasant son adversaire déchu : c’est une des absurdités de l’histoire politique récente de notre pays. Mais aucun sénégalais ne va permettre à un Alpha Condé de payer sa virginité diplomatique à l’égard du Sénégal par un défoulement sur Wade. C’est seulement regrettable de constater que depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir, ses hôtes s’accordent certaines libertés dans le traitement de son prédécesseur. Comment ne pas s’indigner des allusions comiques,  mais irrespectueuses de François Hollande (le plus médiocre président français de l’histoire) sur l’âge du président Wade ?

 

Hollande, cet homme qui s’est hissé au pouvoir grâce (ou à cause d’une) à une présidence sarkozienne chaotiquement  xénophobe croyait pouvoir gouverner la France par la fiction romantique et la comédie, mais la réalité politique économique et sociale de son pays a fini de révéler son impuissance. Cet homme qui a plongé Abdou Diouf et Macky Sall dans l’hilarité en alléguant à propos de wade que la sagesse n’a rien à voir avec l’âge est pourtant caricaturé par les gens de sa propre famille politique comme le Président de l’impuissance et de la démagogie. Après sa retraite politique il pourra bien vendre ses services à la comédie française parce qu’il se dit qu’il n’y a rien dans son action politique à offrir à la postérité.

 

Alpha Condé, ce Président qui croit qu’il peut se maintenir au pouvoir par la division des Guinéens et par le mensonge devrait avoir un peu plus de retenue en parlant d’un ancien Président sénégalais dans un contexte politique aussi tendu. Nous préférons les hôtes qui nous aident dans la vérité à bâtir une intégration sous-régionale à ceux qui profitent de la candeur diplomatique de notre Président pour proférer des absurdités. Le contexte guinéen de l’époque était tellement explosif et complexe que rappeler une partie de l’histoire n’est que lâcheté, insouciance et imprudence.

 

Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack seck de ThièsINÉLÉGANCE DIPLOMATIQUE ET FAIBLESSE PRESIDENTIELLE

 

Il se rapporte que le Président Alpha Condé aurait dit «  La réalité c'est qu'en Guinée, on ment beaucoup ». Ceux qui connaissent le célèbre paradoxe du crétois qui déclare que « tous les Crétois sont menteurs » savent désormais à quoi s’en tenir, mais on ne peut pas ne pas s’indigner de l’inélégance diplomatique du Président guinéen.

 

Le président Alpha Condé, dans une déclaration à la presse à l’occasion de sa visite officielle dans notre pays a cru devoir payer sa brusque amitié avec Macky Sall par une critique déloyale contre Wade. Au-delà du caractère anecdotique de ses propos sur l’ancien chef de l’État, il y a lieu de s’indigner de cette inélégance diplomatique d’un Président dont l’exercice du pouvoir est loin d’être une fierté pour le peuple guinéen. Si la diplomatie est exercée au nom du peuple et à l’égard d’autres peuples, Alpha Condé devrait avoir la décence de respecter un anicien président sénégalais. Il est mieux placé pour savoir que dans le contexte politique sénégalais actuel, des déclarations de ce genre ne font que semer la haine dans les cœurs et diviser les peuples. Alpha Condé ose-t-il aller en visite officielle en France critiquer la gestion de Sarkozy ?  Pourquoi n’a-t-il pas attendu d’être chez lui pour faire cette déclaration sur Wade ?

 

Les Sénégalais ont la malchance d’avoir un Président qui croit qu’il ne peut bâtir sa légitimité et sa réussite qu’en écrasant son adversaire déchu : c’est une des absurdités de l’histoire politique récente de notre pays. Mais aucun sénégalais ne va permettre à un Alpha Condé de payer sa virginité diplomatique à l’égard du Sénégal par un défoulement sur Wade. C’est seulement regrettable de constater que depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir, ses hôtes s’accordent certaines libertés dans le traitement de son prédécesseur. Comment ne pas s’indigner des allusions comiques,  mais irrespectueuses de François Hollande (le plus médiocre président français de l’histoire) sur l’âge du président Wade ?

 

Hollande, cet homme qui s’est hissé au pouvoir grâce (ou à cause d’une) à une présidence sarkozienne chaotiquement  xénophobe croyait pouvoir gouverner la France par la fiction romantique et la comédie, mais la réalité politique économique et sociale de son pays a fini de révéler son impuissance. Cet homme qui a plongé Abdou Diouf et Macky Sall dans l’hilarité en alléguant à propos de wade que la sagesse n’a rien à voir avec l’âge est pourtant caricaturé par les gens de sa propre famille politique comme le Président de l’impuissance et de la démagogie. Après sa retraite politique il pourra bien vendre ses services à la comédie française parce qu’il se dit qu’il n’y a rien dans son action politique à offrir à la postérité.

 

Alpha Condé, ce Président qui croit qu’il peut se maintenir au pouvoir par la division des Guinéens et par le mensonge devrait avoir un peu plus de retenue en parlant d’un ancien Président sénégalais dans un contexte politique aussi tendu. Nous préférons les hôtes qui nous aident dans la vérité à bâtir une intégration sous-régionale à ceux qui profitent de la candeur diplomatique de notre Président pour proférer des absurdités. Le contexte guinéen de l’époque était tellement explosif et complexe que rappeler une partie de l’histoire n’est que lâcheté, insouciance et imprudence.

 

Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack seck de ThièsINÉLÉGANCE DIPLOMATIQUE ET FAIBLESSE PRESIDENTIELLE

 

Il se rapporte que le Président Alpha Condé aurait dit «  La réalité c'est qu'en Guinée, on ment beaucoup ». Ceux qui connaissent le célèbre paradoxe du crétois qui déclare que « tous les Crétois sont menteurs » savent désormais à quoi s’en tenir, mais on ne peut pas ne pas s’indigner de l’inélégance diplomatique du Président guinéen.

 

Le président Alpha Condé, dans une déclaration à la presse à l’occasion de sa visite officielle dans notre pays a cru devoir payer sa brusque amitié avec Macky Sall par une critique déloyale contre Wade. Au-delà du caractère anecdotique de ses propos sur l’ancien chef de l’État, il y a lieu de s’indigner de cette inélégance diplomatique d’un Président dont l’exercice du pouvoir est loin d’être une fierté pour le peuple guinéen. Si la diplomatie est exercée au nom du peuple et à l’égard d’autres peuples, Alpha Condé devrait avoir la décence de respecter un anicien président sénégalais. Il est mieux placé pour savoir que dans le contexte politique sénégalais actuel, des déclarations de ce genre ne font que semer la haine dans les cœurs et diviser les peuples. Alpha Condé ose-t-il aller en visite officielle en France critiquer la gestion de Sarkozy ?  Pourquoi n’a-t-il pas attendu d’être chez lui pour faire cette déclaration sur Wade ?

 

Les Sénégalais ont la malchance d’avoir un Président qui croit qu’il ne peut bâtir sa légitimité et sa réussite qu’en écrasant son adversaire déchu : c’est une des absurdités de l’histoire politique récente de notre pays. Mais aucun sénégalais ne va permettre à un Alpha Condé de payer sa virginité diplomatique à l’égard du Sénégal par un défoulement sur Wade. C’est seulement regrettable de constater que depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir, ses hôtes s’accordent certaines libertés dans le traitement de son prédécesseur. Comment ne pas s’indigner des allusions comiques,  mais irrespectueuses de François Hollande (le plus médiocre président français de l’histoire) sur l’âge du président Wade ?

 

Hollande, cet homme qui s’est hissé au pouvoir grâce (ou à cause d’une) à une présidence sarkozienne chaotiquement  xénophobe croyait pouvoir gouverner la France par la fiction romantique et la comédie, mais la réalité politique économique et sociale de son pays a fini de révéler son impuissance. Cet homme qui a plongé Abdou Diouf et Macky Sall dans l’hilarité en alléguant à propos de wade que la sagesse n’a rien à voir avec l’âge est pourtant caricaturé par les gens de sa propre famille politique comme le Président de l’impuissance et de la démagogie. Après sa retraite politique il pourra bien vendre ses services à la comédie française parce qu’il se dit qu’il n’y a rien dans son action politique à offrir à la postérité.

 

Alpha Condé, ce Président qui croit qu’il peut se maintenir au pouvoir par la division des Guinéens et par le mensonge devrait avoir un peu plus de retenue en parlant d’un ancien Président sénégalais dans un contexte politique aussi tendu. Nous préférons les hôtes qui nous aident dans la vérité à bâtir une intégration sous-régionale à ceux qui profitent de la candeur diplomatique de notre Président pour proférer des absurdités. Le contexte guinéen de l’époque était tellement explosif et complexe que rappeler une partie de l’histoire n’est que lâcheté, insouciance et imprudence.

 

Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack seck de ThièsINÉLÉGANCE DIPLOMATIQUE ET FAIBLESSE PRESIDENTIELLE

 

Il se rapporte que le Président Alpha Condé aurait dit «  La réalité c'est qu'en Guinée, on ment beaucoup ». Ceux qui connaissent le célèbre paradoxe du crétois qui déclare que « tous les Crétois sont menteurs » savent désormais à quoi s’en tenir, mais on ne peut pas ne pas s’indigner de l’inélégance diplomatique du Président guinéen.

 

Le président Alpha Condé, dans une déclaration à la presse à l’occasion de sa visite officielle dans notre pays a cru devoir payer sa brusque amitié avec Macky Sall par une critique déloyale contre Wade. Au-delà du caractère anecdotique de ses propos sur l’ancien chef de l’État, il y a lieu de s’indigner de cette inélégance diplomatique d’un Président dont l’exercice du pouvoir est loin d’être une fierté pour le peuple guinéen. Si la diplomatie est exercée au nom du peuple et à l’égard d’autres peuples, Alpha Condé devrait avoir la décence de respecter un anicien président sénégalais. Il est mieux placé pour savoir que dans le contexte politique sénégalais actuel, des déclarations de ce genre ne font que semer la haine dans les cœurs et diviser les peuples. Alpha Condé ose-t-il aller en visite officielle en France critiquer la gestion de Sarkozy ?  Pourquoi n’a-t-il pas attendu d’être chez lui pour faire cette déclaration sur Wade ?

 

Les Sénégalais ont la malchance d’avoir un Président qui croit qu’il ne peut bâtir sa légitimité et sa réussite qu’en écrasant son adversaire déchu : c’est une des absurdités de l’histoire politique récente de notre pays. Mais aucun sénégalais ne va permettre à un Alpha Condé de payer sa virginité diplomatique à l’égard du Sénégal par un défoulement sur Wade. C’est seulement regrettable de constater que depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir, ses hôtes s’accordent certaines libertés dans le traitement de son prédécesseur. Comment ne pas s’indigner des allusions comiques,  mais irrespectueuses de François Hollande (le plus médiocre président français de l’histoire) sur l’âge du président Wade ?

 

Hollande, cet homme qui s’est hissé au pouvoir grâce (ou à cause d’une) à une présidence sarkozienne chaotiquement  xénophobe croyait pouvoir gouverner la France par la fiction romantique et la comédie, mais la réalité politique économique et sociale de son pays a fini de révéler son impuissance. Cet homme qui a plongé Abdou Diouf et Macky Sall dans l’hilarité en alléguant à propos de wade que la sagesse n’a rien à voir avec l’âge est pourtant caricaturé par les gens de sa propre famille politique comme le Président de l’impuissance et de la démagogie. Après sa retraite politique il pourra bien vendre ses services à la comédie française parce qu’il se dit qu’il n’y a rien dans son action politique à offrir à la postérité.

 

Alpha Condé, ce Président qui croit qu’il peut se maintenir au pouvoir par la division des Guinéens et par le mensonge devrait avoir un peu plus de retenue en parlant d’un ancien Président sénégalais dans un contexte politique aussi tendu. Nous préférons les hôtes qui nous aident dans la vérité à bâtir une intégration sous-régionale à ceux qui profitent de la candeur diplomatique de notre Président pour proférer des absurdités. Le contexte guinéen de l’époque était tellement explosif et complexe que rappeler une partie de l’histoire n’est que lâcheté, insouciance et imprudence.

 

Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack seck de ThièsINÉLÉGANCE DIPLOMATIQUE ET FAIBLESSE PRESIDENTIELLE

 

Il se rapporte que le Président Alpha Condé aurait dit «  La réalité c'est qu'en Guinée, on ment beaucoup ». Ceux qui connaissent le célèbre paradoxe du crétois qui déclare que « tous les Crétois sont menteurs » savent désormais à quoi s’en tenir, mais on ne peut pas ne pas s’indigner de l’inélégance diplomatique du Président guinéen.

 

Le président Alpha Condé, dans une déclaration à la presse à l’occasion de sa visite officielle dans notre pays a cru devoir payer sa brusque amitié avec Macky Sall par une critique déloyale contre Wade. Au-delà du caractère anecdotique de ses propos sur l’ancien chef de l’État, il y a lieu de s’indigner de cette inélégance diplomatique d’un Président dont l’exercice du pouvoir est loin d’être une fierté pour le peuple guinéen. Si la diplomatie est exercée au nom du peuple et à l’égard d’autres peuples, Alpha Condé devrait avoir la décence de respecter un anicien président sénégalais. Il est mieux placé pour savoir que dans le contexte politique sénégalais actuel, des déclarations de ce genre ne font que semer la haine dans les cœurs et diviser les peuples. Alpha Condé ose-t-il aller en visite officielle en France critiquer la gestion de Sarkozy ?  Pourquoi n’a-t-il pas attendu d’être chez lui pour faire cette déclaration sur Wade ?

 

Les Sénégalais ont la malchance d’avoir un Président qui croit qu’il ne peut bâtir sa légitimité et sa réussite qu’en écrasant son adversaire déchu : c’est une des absurdités de l’histoire politique récente de notre pays. Mais aucun sénégalais ne va permettre à un Alpha Condé de payer sa virginité diplomatique à l’égard du Sénégal par un défoulement sur Wade. C’est seulement regrettable de constater que depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir, ses hôtes s’accordent certaines libertés dans le traitement de son prédécesseur. Comment ne pas s’indigner des allusions comiques,  mais irrespectueuses de François Hollande (le plus médiocre président français de l’histoire) sur l’âge du président Wade ?

 

Hollande, cet homme qui s’est hissé au pouvoir grâce (ou à cause d’une) à une présidence sarkozienne chaotiquement  xénophobe croyait pouvoir gouverner la France par la fiction romantique et la comédie, mais la réalité politique économique et sociale de son pays a fini de révéler son impuissance. Cet homme qui a plongé Abdou Diouf et Macky Sall dans l’hilarité en alléguant à propos de wade que la sagesse n’a rien à voir avec l’âge est pourtant caricaturé par les gens de sa propre famille politique comme le Président de l’impuissance et de la démagogie. Après sa retraite politique il pourra bien vendre ses services à la comédie française parce qu’il se dit qu’il n’y a rien dans son action politique à offrir à la postérité.

 

Alpha Condé, ce Président qui croit qu’il peut se maintenir au pouvoir par la division des Guinéens et par le mensonge devrait avoir un peu plus de retenue en parlant d’un ancien Président sénégalais dans un contexte politique aussi tendu. Nous préférons les hôtes qui nous aident dans la vérité à bâtir une intégration sous-régionale à ceux qui profitent de la candeur diplomatique de notre Président pour proférer des absurdités. Le contexte guinéen de l’époque était tellement explosif et complexe que rappeler une partie de l’histoire n’est que lâcheté, insouciance et imprudence.

 

Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack seck de ThièsINÉLÉGANCE DIPLOMATIQUE ET FAIBLESSE PRESIDENTIELLE

 

Il se rapporte que le Président Alpha Condé aurait dit «  La réalité c'est qu'en Guinée, on ment beaucoup ». Ceux qui connaissent le célèbre paradoxe du crétois qui déclare que « tous les Crétois sont menteurs » savent désormais à quoi s’en tenir, mais on ne peut pas ne pas s’indigner de l’inélégance diplomatique du Président guinéen.

 

Le président Alpha Condé, dans une déclaration à la presse à l’occasion de sa visite officielle dans notre pays a cru devoir payer sa brusque amitié avec Macky Sall par une critique déloyale contre Wade. Au-delà du caractère anecdotique de ses propos sur l’ancien chef de l’État, il y a lieu de s’indigner de cette inélégance diplomatique d’un Président dont l’exercice du pouvoir est loin d’être une fierté pour le peuple guinéen. Si la diplomatie est exercée au nom du peuple et à l’égard d’autres peuples, Alpha Condé devrait avoir la décence de respecter un anicien président sénégalais. Il est mieux placé pour savoir que dans le contexte politique sénégalais actuel, des déclarations de ce genre ne font que semer la haine dans les cœurs et diviser les peuples. Alpha Condé ose-t-il aller en visite officielle en France critiquer la gestion de Sarkozy ?  Pourquoi n’a-t-il pas attendu d’être chez lui pour faire cette déclaration sur Wade ?

 

Les Sénégalais ont la malchance d’avoir un Président qui croit qu’il ne peut bâtir sa légitimité et sa réussite qu’en écrasant son adversaire déchu : c’est une des absurdités de l’histoire politique récente de notre pays. Mais aucun sénégalais ne va permettre à un Alpha Condé de payer sa virginité diplomatique à l’égard du Sénégal par un défoulement sur Wade. C’est seulement regrettable de constater que depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir, ses hôtes s’accordent certaines libertés dans le traitement de son prédécesseur. Comment ne pas s’indigner des allusions comiques,  mais irrespectueuses de François Hollande (le plus médiocre président français de l’histoire) sur l’âge du président Wade ?

 

Hollande, cet homme qui s’est hissé au pouvoir grâce (ou à cause d’une) à une présidence sarkozienne chaotiquement  xénophobe croyait pouvoir gouverner la France par la fiction romantique et la comédie, mais la réalité politique économique et sociale de son pays a fini de révéler son impuissance. Cet homme qui a plongé Abdou Diouf et Macky Sall dans l’hilarité en alléguant à propos de wade que la sagesse n’a rien à voir avec l’âge est pourtant caricaturé par les gens de sa propre famille politique comme le Président de l’impuissance et de la démagogie. Après sa retraite politique il pourra bien vendre ses services à la comédie française parce qu’il se dit qu’il n’y a rien dans son action politique à offrir à la postérité.

 

Alpha Condé, ce Président qui croit qu’il peut se maintenir au pouvoir par la division des Guinéens et par le mensonge devrait avoir un peu plus de retenue en parlant d’un ancien Président sénégalais dans un contexte politique aussi tendu. Nous préférons les hôtes qui nous aident dans la vérité à bâtir une intégration sous-régionale à ceux qui profitent de la candeur diplomatique de notre Président pour proférer des absurdités. Le contexte guinéen de l’époque était tellement explosif et complexe que rappeler une partie de l’histoire n’est que lâcheté, insouciance et imprudence.

 

Alassane K. KITANE, professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack seck de Thiès

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Alpha Condé, Macky Sall, Wade
Commentaires: (3)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Août, 2015 (16:30 PM) 0 FansN°:1
etes le fils de sadio kitane qui était au lycee gaston berger de kaolack
Anonyme En Août, 2015 (16:31 PM) 0 FansN°:2
etes vous le fils de sadio kitane un promotionnaire du lycee gaston berger de kaolack
Anonyme En Août, 2015 (19:32 PM) 0 FansN°:3
Non ce n\'est pas mon papa, mais il doit être un parent

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 472066 fois 375 Articles 3255 Commentaires 34 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas
Nous avons remplacé un « cheval borgne » par un « cheval aveugle »