Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

L’ÉTRANGE GÉNIE POLITIQUE DE MACKY SALL

Posté par: Alassane kitane| Mercredi 25 avril, 2018 13:04  | Consulté 531 fois  |  0 Réactions  |   

                           Quand les « storytellers » violent les faits

 

Les raconteurs d’histoire, les faiseurs de mythe ont repris du service pour peindre et repeindre l’image d’un Président définitivement ternie par des décisions et des actes politiques impopulaires et antidémocratiques. Le mythe Macky Sall doit donc être ancré dans les esprits au prix d’une déconstruction systématique des faits réels et de leur remplacement par l’affabulation. Une presse manifestement peut soucieuse de l’équilibre s’en est chargée avec la bénédiction théorique de quelques politologues. Les mythes (personnages mythifiés) sont les cannibales de l’histoire humaine, les fantômes de l’esprit : ils hantent nos esprits en nous empêchant de penser la réalité de façon lucide. Alors que les Sénégalais ont massivement montré au régime leur indignation, alors que les premières bases d’un début de révolte populaires ont été jetées le 19 Avril, il fallait redorer le blason d’un leadeur dénué de charisme et de clairvoyance et qui n’excelle que dans les intrigues politiques.

 

Macky Sall est désormais l’homme qui n’a jamais peur, qui a un mental de fer inoxydable. Les confidences de sa femme qui l’aurait interpellé sur la gravité d’une situation sont généreusement mises en scène pour magnifier un chef d’État en exercice ! Or les faits sont têtus et l’histoire n’est pas encore un passé lointain pour être déformée à satiété. Si Macky Sall est devenu Président, il le doit à la fois à une situation exceptionnelle et à des hommes comme Moustapha Cissé Lô, A. B. Cissé, etc. Macky Sall avait l’aura naturel de tout ancien premier ministre, mais rien dans sa trajectoire, rien dans son courage personnel ne le prédestinait à devenir Président ni même à créer un parti. Le courage par procuration, l’héroïsme par une manutention médiatique savamment orchestrée, la focalisation sur sa personne de toutes les frustrations politiques : telles sont les clés de lecture de l’ascension politique de Macky Sall.

 

Après un séjour mouvementé en France et un début de révolte au Sénégal, les services de communication de Macky Sall ont commandité dans la presse inféodée une entreprise de stroytelling tellement ridicule que les réseaux sociaux s’en sont moqués à longueur de journée. Mais c’est quoi le courage d’un homme politique quand ses adversaires sont quasiment tous mis en cage ? Quel sens donner au courage d’un homme d’État qui se sert sans vergogne des forces de l’ordre pour étouffer et écraser tous les citoyens récalcitrants ? L’héroïsme ne se décrète pas, il ne se narre pas en amont. Un mythe qui se construit par des « raconteurs du présent » n’est rien d’autre qu’un méga mensonge médiatique. Quelle a été la posture de Macky Sall dans les événements du 23 juin 2011 ? Qui a jamais vu Macky Sall prendre la tête d’une marche de protestation politique ou citoyenne ?

 

Abdoulaye Wade, Landing Savané, Abdoulaye Bathily, Mamadou Diop de croix, Ousmane Ngom, Idrissa Seck, bref tous les hommes politiques qui ont contribué à arracher des avancées politiques significatives dans ce pays ont fait la prison. Macky Sall, jamais ! Qu’est qu’un génie politique pour un coq qui dandine seul dans une cour vide ? C’est quoi un génie politique qui ne peut se manifester que par la répression aveugle de toute forme de résistance ? Non, ne blasphémez pas sur l’œuvre de Machiavel ! Ne pervertissez pas le machiavélisme ! Votre génie n’a ni la force d’un lion ni la ruse d’un renard : il a par contre le manque de courage et la perfidie d’un serpent. Mais retenez ceci: Satan a fait sortir l’homme du paradis, mais il n’a gagné ni le Ciel ni la terre !

 

Non, ne pervertissez pas le machiavélisme : Machiavel n’a jamais théorisé l’inféodation de sa patrie à une puissance étrangère. Machiavel n’a jamais enseigné la déstructuration d’un État dans le seul but d’asseoir un régime corrompu. Machiavel fut un patriote « j’aime ma patrie plus que mon âme » , il n’a jamais prescrit à un prince d’aimer le pouvoir plus que son âme ni même d’aimer ce pouvoir plus que son peuple ! Le génie politique n’est pas de la roublardise, le réalisme politique n’est pas de la rage contre ses adversaires politiques, le génie politique n’est pas de l’avidité dans le cannibalisme politique. L’intelligence diffère de la ruse en ceci qu’elle refuse de s’aliéner la moralité dans ses opérations. Il ne s’agit pas de sous-estimer Macky Sall, il s’agit plutôt de s’attendre à un minimum de loyauté dans l’adversité : il y a des frontières qu’aucun homme politique ne devrait franchir et Macky Sall est en train de les dépasser allègrement.

 

C’est facile d’apparaître comme un génie dans le fait de manger à tous les râteliers : quel génie y a-t-il à ne se fixer aucune limite dans l’indécence politique ? Celui qui ne répugne à rien et à qui rien ne répugne n’a aucune raison d’échouer dans ses entreprises. La vraie grandeur d’un homme d’État moderne n’est pas dans l’atrocité, elle réside plutôt dans le respect des règles du jeu démocratique. Quand la perfidie, l’atrocité et le cynisme sont érigés en modèle de combat politique, la légitimité perd son sens et il n’y a plus d’argument pour délégitimer la violence. Oh quel danger pour la communauté !

 

Ce qui est foncièrement insupportable dans ce pays, c’est que la malfaisance du prince trouve toujours un « story Teller » pour la sublimer. Des intellectuels sorciers, on en trouve de tout acabit et dans tous les domaines. Où est ce génie informaticien qui, à la veille des élections de 2012, nous a fait croire qu’il a un logiciel hyper performant pour montrer comment Wade allait voler les élections à partir du fichier électoral ? Où cet autre spécialiste du lutteur Balla Gaye qui, avec des arguments pseudo-scientifiques, nous persuada que le regard du lutteur et la mobilité de ses yeux lui assuraient une visibilité supérieure à celle de ses adversaires ?

 

Le leadership mafieux n’a aucun mérite, il ne saurait être proposé en modèle pour des générations soucieuses de bâtir un pays exemplaire. Créditer Macky Sall d’un quelconque génie politique, c’est soit avilir l’art politique, soit tenter d’absoudre les crimes, l’absence de vision et la roublardise d’un homme politique sans génie. Les hommes politiques qui ont du génie charrient de l’admiration et de l’enthousiasme sur les masses : ils n’ont pas besoin de bricoleur d’image. Leur magnétisme suffit aux grands hommes pour rayonner dans leur époque et même au-delà, dans le futur. Mais les héros en glace qui se liquéfient sous le soleil sont vite oubliés à la fin de leur règne : ils rentrent dans l’anonymat duquel le hasard des circonstances les avait tirés ou, plus grave encore, dans les tréfonds des poubelles de l’histoire.

 

Alassane K. KITANE

Professeur au Lycée Serigne Ahmadou Ndack Seck de Thiès

SG du Mouvement citoyen LABEL-Sénégal

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 621633 fois 495 Articles 7239 Commentaires 41 Abonnés

Posts recents
CHRONIQUES DE NDOUMBELANE (SUITE)
Lettre ouverte aux magistrats : il est temps de vous ressaisir !
Satire de la semaine : LE ROI-SINGE DE NDOUMBELANE
Madior, un professeur de Droit nul en Droit
De ce que la victoire en sport est un état d\'esprit : Toujours battus, mais toujours satisfaits !
Commentaires recents
Les plus populaires
L’étonnante stérilité des choix politiques et économiques
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas