Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La justice trop sélective de Macky Sall

Posté par: Alassane kitane| Mardi 20 juin, 2017 19:06  | Consulté 272 fois  |  0 Réactions  |   

  SCANDALE A LA POSTE : UN DOSSIER SOUS LES COUDES

 

 

Rewmi.com

 

L’Etat de Droit claudique. S’interroger sur la partialité de la Justice et de celui qui nomme aussi aux emplois civils et militaires, aurait apparu impertinent.  Mais les faits sont irréfutables.  Les régimes qui se succèdent dans ce pays sont tous pareils, parfois les nouveaux sont pires que les antécédents. Personne n’aurait cru que Macky Sall, élu pour avoir convoqué une reddition de comptes sur l’OCI au cœur de l’institution parlementaire, et adulé pour avoir mis en selle la CREI, adopterait une position de protecteur de prédateurs. Les Organes de contrôle ont agrafé des Ministres de son gouvernement, des Maires de l’opposition comme de son parti et des Directeurs de Sociétés et d’Agences qu’il a lui-même nommés. Mais ne sont ciblés que ceux qui ne sont pas de son camp. Khalifa Sall est déjà soumis à un supplice carcéral non seulement pour une Caisse d’avance qui n’avance en rien, mais pour noyer ses ambitions. Or, Cheikh Oumar Hann du COUD, épinglé avec beaucoup plus de gravité, est à l’abri. Il est APR et ne risque rien tant que Macky est au Pouvoir. La gestion foncière calamiteuse de Mamour Diallo est aux calendes grecques car il est entré dans le Macky, provoquant même une désintégration du tissu politique à Louga où il est intrus. Quand on est prédateur, l’arme donc pour être à l’abri de toute inquiétude est d’être du camp présidentiel ou d’entrer dans le Macky. Les Sénégalais en sont meurtris. C’est les prendre pour des ineptes que de crier une reddition de comptes impartiale alors que de prédateurs APR jubilent.

 

La Poste pillée

 

Profitant d’un programme de lutte contre le SIDA doté d’une somme de 1,5 milliard octroyée par la Banque mondiale, des gens de La Poste ont eu à détourner sans scrupule plus de 100 millions. C’était en 2013. En 2015, près de 11 demandes de renseignements de prix ont été passées par la Direction générale sans qu’elles ne figurent sur le Plan de passation des marchés. Pour la fourniture et installation de système solaire autonome sur divers bureaux de poste comme pour les travaux de construction du bureau de poste de Yenne, les soumissionnaires sortis on ne sait d’où ne disposaient même pas de numéro d’identification ou avaient des numéros d’identification incomplets. La presse a d’ailleurs reçu un mémorandum alarmant qui rend compte de ce ravage financier. Aucune alerte n’est concluante car l’Autorité d’Etat APR, destinataire privilégiée de renseignements, a affirmé fièrement avoir mis des coudes sur des dossiers. L’impunité sur la reddition des comptes est une réalité dans ce pays. Macky Sall tamise les rapports des organes de contrôle avec une flagrance insoutenable pour un chantre de la Gouvernance dite vertueuses !

 

Un parti-pris malsain

 

Macky Sall est peu averti ou mal avisé. Il ne reçoit pas des informations capillaires sur la désillusion et l’indignation des citoyens contre l’impunité et le parti-pris qui singularisent son régime. Le Sénégal a amplement gagné en maturité. Il connait une gigantesque révolution de l’information. La nouvelle génération est mûre, informée et exigeante. Macky Sall semble ignorer que les rapports de l’OFNAC, de l’ARMP et de l’IGE font les choux grands dans les marchés, les rues publiques, les Universités, les Lycées, les bus, et partout. Il lui est imputé un parti-pris à sanctionner. Il ne sait indubitablement pas que les scandales impunis sur le COUD, avec Cheikh Oumar Hann, sur La Poste, avec Ciré Dia, sur Dakar Dem Dikk avec Moussa Diop, entre autres, sont sur toutes les lèvres. Et c’est justement ce parti-pris flagrant qui fait la force de Khalifa Sall car des gens de l’APR ont fait pire sans être inquiétés d’un seul iota ! Leur point de convergence est leur simple appartenance à l’APR.

 

Le Macky démoli par des Mackysards

 

Wade n’a pas été défait pour n’avoir pas bien travaillé.  Il fut un bâtisseur aguerri, un ingénieux architecte d’un Sénégal nouveau qui a laissé des empreintes sublimes dans ce pays. Il a plutôt perdu le pouvoir pour avoir promu des prédateurs voraces et avoir voulu faire régner au Sénégal une dynastie. Macky  l’oublie malheureusement. Les organes de contrôle ont mis à nu les pratiques frauduleuses et véreuses de gens qu’il a nommés et qui sont de son camp. Mais il passe sous silence la gestion apocryphe de certains services publics s’il ne passe pas par l’apologie d’affaires en cours ou pendantes devant la Justice. Mais l’opinion publique converge : il y a dans le Macky énormément de scandales financiers. Et pire, les prédateurs impunis s’y singularisent par une arrogance démentielle. Pourtant, ils sont tous épinglés ou accusés d’avoir procédé à une appropriation malhonnête de finances à des fins autres que le bien public. Ces Mackysards sont de bons sujets de campagne.  Leurs forfaitures circulent et le Macky en subira bien les effets politiques.

 

Le Piroguier

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 446008 fois 347 Articles 2718 Commentaires 34 Abonnés

Posts recents
Lettre au Moro Naba récipiendaire du prix Macky Sall pour la paix
MACKY SALL, DE L’ART DE PROTEGER LES DELINQUANTS
SUR LA DÉTENTION ARBITRAIRE DE KHALIFA SALL EN PRISON
Éthique politique et responsabilité morale Le Sénégal dégringole
Gouvernement « séddoo » et « yakalma »
Commentaires recents
Les plus populaires
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas
Nous avons remplacé un « cheval borgne » par un « cheval aveugle »