Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La statue de Faidherbe: quand le Sénégal fait le culte de ses dominateurs

Posté par: Alassane kitane| Vendredi 22 septembre, 2017 12:09  | Consulté 295 fois  |  0 Réactions  |   

On ne veut plus de Louis Faidherbe comme statue à Saint-Louis, la colonisation appartient au passé !!!

 

Par Serigne Babacar Dieng

 

Pour la première fois, les 2 Rakas avaient comme parrain Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, fondateur du Mouridisme, un fait assez insolite s’était produit dans la nuit du 04 septembre 2017 coïncidant à cette célébration : la statue de Louis Faidherbe était tombée tristement, enseveli d’un drapeau bleu, blanc et rouge.

 

La statue de Louis Faidherbe, ancien gouverneur de l’Afrique occidentale française entre 1854 et 1865, était tombée de son piédestal dans la nuit de lundi à mardi 5 août, à Saint-Louis. Mais une fois à terre, des sénégalais étaient opposés aux symboles du colonialisme s’en étaient pris au monument. La chute de la statue du colon français était plus que révélateur, un petit rappel historique rafraichit la mémoire de tout un chacun : Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, fervent défenseur de l’Islam a tenu tête le 05 septembre 1895 aux colons voulant annihiler toutes forces vives luttant pour la religion du salut révélée par Mohamed (PSL).

 

Le Cheikh a en effet bafoué tous les ordres du gouverneur français qui voulait que Khadim Rassoul cesse de proclamer l’Unicité de Dieu (Tawhid ). A sa grande surprise, Serigne Touba a confirmé en signant au bas du document la Sourate (Likhlass). Sidérée, l’administration coloniale prit la décision de le déporter au Gabon, 122 ans après soit exactement le 04 septembre dernier, veille des 2 Rakas, le symbole colonial qui se dressait fièrement au centre-ville de Saint-Louis, la statue de Faidherbe s’est effondrée suite à un vent violent.

 

La Vérité finit toujours par triompher, Dieu ne délaisse jamais Ses serviteurs.

 

En définitive, on ne veut plus de statues ni de rues ni de places encore moins d’avenues portants des noms de colons, on est libre et souverain.

 

Plusieurs internautes, et parfois quelques médias, y ont carrément vu “un signe d’une Volonté Divine”, puisque la statue est tombée le jour de la prière qui commémore le Kurël des 2 Rakas, un événement directement associé à la colonisation. Cette Vérité ou coïncidence doivent tarauder l’esprit de bon nombre de musulmans qui sont doués d’intelligence et qui l’utilise à bon échéant.

 

– Cheikh Ahmadou Mbacké, le marabout numéro 4

 

–La statue Faidherbe, tombée le 04 septembre 2017

 

–La fête de l’Indépendance du Sénégal, le jour 04 et le mois 4

 

 Conclusion de Koontoo Kunzun : on retrouve du 4 / 4/ 44, très diffèrent de la chanson interprétée par Youssou Ndour et Ouza Diallo où ils ont eu à chanter les festivités du défilé.

 

Cependant, le maire de la Ville de Saint-Louis, Mansour Faye, beau-frère du président de la République Macky Sall, ainsi que toute l’équipe municipale prévoient de remettre en place la statue Faidherbe. Selon Seydina Ababacar Biteye, son directeur de cabinet «la statue est actuellement mise à l’abri en attente d’une délégation du ministère de la Culture devant évaluer les dégâts sur le monument. Mais à terme, “la statue sera remise à sa place” a-t-il affirmé, expliquant qu’on ne peut pas “nier une partie de l’histoire sénégalaise” ». Certains ont même réalisé des photomontages, estimant qu’il était temps de rebaptiser la place par le nom d’une figure historique du Sénégal.

 

Et sur certaines images, la statue de Faidherbe a été remplacée par Serigne Touba et pour ceux qui veulent qu’on érige la photo de Cheikhoul Khadim ou lui donner son nom, doivent savoir que ce serait un manque de respect notoire vis-à-vis du Guide de Mame Cheikh Ibrahima Fall Baboul Mouridina ainsi que toute la communauté Mouride car la dimension du Saint-Homme dépasse largement ces futilités terrestres assimilables aux signes maçonniques, il s’est toujours conformé aux enseignements du Saint Coran qui interdit des statues représentants des personnages, de grâce, laissons cette place sans nom et sans édifice…

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 453883 fois 359 Articles 3012 Commentaires 34 Abonnés

Posts recents
Le Sénégal a été élu ce lundi au Conseil des droits de l’homme, un organe intergouvernemental des Nations unies.
Une parole présidentielle dévaluée, le savoir piétiné
Il faut assainir les mœurs politiques
Affaire CREI vs Karim Wade
CRISE BIRMANE OU CRISE DE L’HUMANISME DU 21E SIECLE
Commentaires recents
Les plus populaires
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas
Nous avons remplacé un « cheval borgne » par un « cheval aveugle »