Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Macky Sall et son régime sont-ils les suppôts des intérêts français au Sénégal ?

Posté par: Alassane kitane| Dimanche 28 octobre, 2018 16:10  | Consulté 242 fois  |  0 Réactions  |   

 

Cette analyse de Mamadou Oumar Ndiaye sur la concession de l’eau nous édifie

 

ET LE CHOIX DU CŒUR DE MANSOUR FAYE EST…ENGIE !

 

Enfin l’accouchement dans la douleur ! Enfin la délivrance ! Enfin les Sénégalais édifiés — ou ont obtenu confirmation — sur ce qui se tramait et qu’ils soupçonnaient depuis de longs mois. C’était un secret de Polichinelle et tout le monde ne le savait que trop bien : le gouvernement, dès le départ, avait jeté son dévolu sur la société française GDF Suez (nom actuel Engie) pour gérer la concession d’eau potable dans les centres urbains du pays pendant les 15 prochaines années et c’est exactement cela qui s’est fait !

 

Depuis plusieurs mois, nous n’avions de cesse de titiller le même gouvernement sur les résultats de son trop fameux appel d’offres pour lequel, visiblement, les dés étaient pipés dès le départ. Tout le monde savait que promesse — engagement plutôt ! — avait été faite de chasser la Sénégalaise des Eaux (SDE), filiale du capital-investisseur Eranove — et qui, depuis 20 ans, gère la distribution d’eau potable dans nos centres urbains avec une réussite si remarquable que, du monde entier, en particulier de tous les coins d’Afrique et d’Asie, des sociétés d’eau viennent s’inspirer du modèle sénégalais. Un modèle cité en exemple par la Banque mondiale un peu partout.

 

Et le seul domaine — la distribution d’eau potable — où le Sénégal a atteint les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) après avoir échoué lamentablement dans tous les autres domaines ! Cette réussite sénégalaise, donc, voilà que la société qui en est l’auteure est congédiée sans ménagement ni préavis par un gouvernement qui prétend avoir fait de la transparence le point nodal de sa politique et que l’on retrouve en train de patauger dans des eaux particulièrement glauques pour ne pas dire opaques ! Car, cet appel d’offres dont l’attribution « provisoire » a été faite au « Groupe SUEZ », tout indique que la SDE l’a remporté ! Mais comme il fallait absolument que le gouvernement fasse gagner l’heureuse promue pour des raisons que lui seul sait mais que l’on ne devine que trop bien…

 

Depuis plus de quatre mois, les professionnels du secteur et une bonne partie de l’opinion publique attendaient avec impatience que le gouvernement rende son oracle. C’est-à-dire annoncer la victoire de GDF-suez. Et si pendant ce temps-là, et régulièrement, sur un ton goguenard, nous avons interpelé dans ces mêmes colonnes le ministre de l’Hydraulique, M. Mansour Faye, c’est parce que nous savions qu’il était coincé aux entournures et plongé dans le plus grand des embarras. Initialement, tout devait se passer comme sur des roulettes et la victoire de GDF-Suez annoncée très rapidement coule de source du point de vue du gouvernement ! Mais voilà, l’offre financière plus avantageuse de la SDE a chamboulé tous les scénarios préétablis. Et cet os-là (de taille), visiblement on ne s’y attendait pas en haut lieu. GDF-Suez avait perdu, à l’évidence, alors qu’il fallait que cette société gagne à tous les coups.

 

D’où les manoeuvres dilatoires de tous ces derniers mois et qui ont abouti finalement, et laborieusement, à ce que tout le monde savait déjà. C’est tombé sous la forme d’un banal « avis d’attribution provisoire » publié dans « Le soleil ». Dieu que ça a été long à être enfin annoncé ! Voyez-vous, Dakar est une très petite ville et depuis des mois, ses salons bruissaient de la rumeur — qui s’est initialement confirmée — selon laquelle il fallait sans autre forme de procès mettre GDF-Suez à la place de la SDE ! Encore une fois, pas besoin de faire un dessin sur les raisons qui ont conduit à la prise d’une telle décision. En juin dernier, un ponte du pouvoir me confiait sans gêne ceci : « écoutez, les actionnaires actuels de la SDE ont été mis en selle par les socialistes en 1996. Il est temps qu’ils dégagent et qu’on mette en place un autre fermier qui créera une société dans laquelle figureront des gens de notre régime ». Voilà qui a le mérite d’être clair comme de l’eau cristalline !

 

De ce point de vue, il sera particulièrement intéressant de surveiller l’actionnariat de la nouvelle société de droit sénégalais appelée à prendre la place de la SDE — si bien sûr nos compatriotes ne se mobilisent pas pour faire échouer cette énième turpitude du pouvoir en place.Iil faudra surtout voir qui se trouvera derrière les prête-noms ! Mais bon, nous en avons assez dit pour cette fois-ci. Suite de notre feuilleton aquatique dans une de nos prochaines éditions… un feuilleton au long cours, n’en doutez pas !

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 664010 fois 528 Articles 7837 Commentaires 49 Abonnés

Posts recents
Etat Délinquant, Régime En Déliquescence
\"Est-ce que ce monde est sérieux ?\" Et si Francis Cabrel connaissait le Sénégal ?
Si Karim Wade fait l’objet d’un bannissement, qu’on nous le dise !
Comprendre la démarche et l’initiative de Mame Adama Gueye
Karim Wade et Khalifa Sall otages politiques : les aveux de Macky Sall
Commentaires recents
Les plus populaires
L’étonnante stérilité des choix politiques et économiques
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas