Mbaye Guèye : « Le Doyen des juges a respecté les droits de Khalifa Sall »

  • Source: : Seneweb.com | Le 16 mars, 2017 à 14:03:49 | Lu 12602 fois | 8 Commentaires
content_image

Le bâtonnier de l’ordre des avocats du Sénégal, Me Mbaye Guèye

Le bâtonnier de l’ordre des avocats du Sénégal, Me Mbaye Guèye, estime que le juge du Premier cabinet, Samba Sall, a respecté les droits du maire de Dakar, Khalifa Sall, qui a été inculpé et placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt de Rebeuss (MAR).

Il s’exprimait en marge de l’atelier sur la présence de l’avocat lors de l’audition de son client à la police ou à la gendarmerie.

« Il faut qu’on applique la loi de bonne foi. Il ne faut pas qu’on joue sur les termes : interpellation, arrestation ou garde à vue. Pour le cas de Khalifa Sall, je vous dis que je m’en suis occupé. Lorsque Khalifa Sall a été convoqué pour son inculpation, le Doyen des juges a laissé les avocats s’exprimer. Ils ont fait plus de 5 h dans son bureau avant que l’inculpation ne soit prononcée. Sur ce point précis, le droit de Khalifa a été respecté », a-t-il fait savoir.


Auteur: seneweb News - Seneweb.com

Articles similaires






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (4)


Anonyme En Mars, 2017 (14:17 PM) 0 FansN°: 1
Ce bâtonnier m'intrigue. Il rate souvent l'occasion de se taire...
Nul En Mars, 2017 (14:30 PM) 0 FansN°: 1
pour ne pas dire la vérité? c'est dire que cette opposition critique le pouvoir de ne pas être démocratique, mais elle est composée de tyrans qui n'acceptent pas la vérité. il est avocat de khalifa et a dit que ses droits ont été respectés. alors où est le problème? pfffffffffffffffffffff
Reply_author En Mars, 2017 (16:24 PM) 0 FansN°: 1
qu'il laisse le soin au parquet de le dire et qu'il se penche vers les plus sérieux problèmes notamment les longues détentions provisoires, et l'affairisme dans le système judiciaire.
Wakh Lén Si Lii En Mars, 2017 (15:03 PM) 0 FansN°: 2
Je viens de lire sur le site d’information Seneweb un article intitulé « affaire Khalifa Sall : Macky à fond la caisse ».



On y apprend que le Président Sall soutient : «Sur les rapports de l’Inspection générale d’Etat (Ige), Macky Sall se veut clair. Il défie quiconque d’apporter la preuve qu’il met sous le coude un quelconque rapport de l’Ige à l’exception du dossier du Fesman.







Il explique que seul le rapport du Fesman a fait l’objet de recommandations et n’a pas été suivi. Au motif simple que, « socialement, il ne pouvait pas admettre que l’on envoie en prison en même temps Sindiély et Karim Wade ».



Eh bien nous relevons votre défi, mister President!



Deux interprétations possibles :







• La première, plus plausible, c’est qu’il y’a énormément de rapports des corps de contrôle encore sous le coude du Président qui en fait un moyen de pression et de débauchage politique. Nous savons tous que les politiques font faire tout et n’importe quoi à certains hauts fonctionnaires et magistrats avides et ambitieux pour ensuite s’en servir de fusibles si ça tourne au vinaigre.







En réalité, nous ne parlons pas du suivi administratif des recommandations de l’ige, monsieur le Président, mais des suites judiciaires lorsqu’il y’a mal gouvernance, détournement de deniers publics ou toute autre faute grave.







C’est le lieu de rappeler au Président Macky l’une de ses nombreuses promesses électorales non tenues. En effet, au titre de la lutte contre la corruption dans son programme YONU YOKUTTE, il avait inscrit entre autres mesures :



- Renforcement des organismes et corps de contrôle et de régulation (CNLCC, l’Inspection générale de l’État (IGE), la Cour des Comptes ou l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP)) et leur donner une autonomie budgétaire



- Accord du droit de saisine de la justice pour la CNLCC ainsi que la Cour des Comptes en cas de carence du parquet.







Rien n’a été fait.



• La deuxième : si cette affirmation du Président est exacte, c’est que le procureur ne fait pas son boulot ou le fait à la tête (politique) des mis en cause.



Alors, monsieur le procureur, s’il est avéré que tous les rapports de l’IGE (et des autres corps de contrôle) vous ont été transmis par le Président de la République ou la chancellerie, dites nous donc, comme vous avez été si promptes à le faire avec l’affaire Khalifa Sall, où vous en êtes avec :







1- L’affaire du titre foncier 1975/R relatée dans les rapports de l’IGE 2013, de la Cour des comptes et d’autres corps d’inspections ont épinglé la gestion de Amadou Ba le DGID de l’époque et Mamour Diallo le chef de bureau des domaines tous deux désormais membres éminents de l’apr pour des dizaines de milliards de préjudice;







2- le rapport de l’IGE dans l’affaire PETRO-TIM qui interpelle tous les acteurs de cette farce, ministres et membres de l’Apr;



3- le scandale de la privatisation et de la gestion du KING FAHD HOTEL, impliquant racine sy, relevé par le rapport IGE 2013 et étouffé car le bonhomme a rejoint l’apr



4- le même racine sy épinglé pour sa gestion nébuleuse à la tête de la CSS par un rapport de la cour des comptes



5- Samuel Sarr (proche du couple présidentiel), a été épinglé dans le scandal du navire pétrolier OLINDA qui a couté 9 milliards à l’Etat du Sénégal : l’IGE, dans son rapport public 2013 a même demandé l’ouverture d’une information judiciaire contre lui



6- Baila Wane, devenu thuriféraire du régime Sall, épinglé par l’IGE pour un détournement de 3 milliards à la LONASE (il se justifie en disant qu’il agissait sur ordre de Wade pour financer sa campagne)







7- Le rapport de l’ige, à propos du FESMAN, a épinglé l’entreprise UCBS de Loum Diagne qui, en complicité avec le ministère des finances, a compromis des dizaines de milliards. Syndjély wade, contrairement au prétexte servi par le Président Sall, aurait tout justifié. Les principaux mis en cause auraient menacé de déballer et se la coulent douce;







8- Les surfacturations de Awa Ndiaye



9- L’affaire SECURIPORT pour laquelle Ousmane Ngom a été épinglé



10- Samuel Sarr a été de nouveau épinglé par le rapport de la Cour des Comptes 2010 pour un ensemble de fraude et de malversations à la SENELEC (période 2003 à 2009) impliquant MYNA DYSTRIBUTION







11- Les rapports de la cours des comptes ont épinglé les gestions calamiteuses de la caisse de dépôts et consignation et de la CSS (encore Racine Sy) dur les transactions foncières de Bambilor et l’affaire du monument de la renaissance



12- Le rapport de l’OFNAC 2014-2015 a épinglé le dg du COUD, Cheikhou Omar Hanne sur des détournement avérés, l’ofnac avait proposé qu’il soit relevé, interdit de toute position publique et poursuivi. Actuellement, il y’a une autre dénonciation à ‘ofnanc signalant qu’il prélève 150 millions par mois du COUD, Nafi Ngom était sur le point d’ouvrir une seconde enquête lorsqu’elle a été limogée;







13- Rapport de l’ofnac sur les détournements de timbres fiscaux et de fausses quittances à la DGID, des milliards ont été compromis;



14- Le rapport 2015 de l’ARMP épingle la Sénélec sur les passations de marchés



15- Le même rapport a épinglé le dg de l’ASER, ANTOU GUEYE SAMB, membre de l’apr Ngor, pour des pratiques graves de connivence avec MYNA DISTIBUTION encore, faisant perdre plusieurs milliards. Aucune suite sinon son recasement comme commissaire membre de la Commission de Régulation du Secteur de l’électricité.



Cet échantillon n’est pas exhaustif car la liste est très longue encore.







Monsieur le procureur, le jury du peuple au nom duquel vous « poursuivez » veut la vérité.







S’il vous plait, pas de menaces félines ni d’invectives « républicaines ». Nous voulons d’un débat « civilisé ». Des faits, des chiffres, LA VERITE.







Ousmane Sonko
Soh En Mars, 2017 (16:04 PM) 0 FansN°: 1
des sall partout bizarre
Anonyme En Mars, 2017 (17:08 PM) 0 FansN°: 3
les pro-khâf
Fée En Mars, 2017 (21:03 PM) 0 FansN°: 4
Triboulet Diouf est-il dèjà constitué ou est-il en train de courtiser khâf

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com