Amadou Makhtar Mbow : "Nous ne devrions pas avoir plus de deux ou trois partis"

  • Source: : APS | Le 08 juin, 2017 à 15:06:57 | Lu 4808 fois | 21 Commentaires
content_image

Amadou Makhtar Mbow : "Nous ne devrions pas avoir plus de deux ou trois partis"

Le Sénégal ne devrait "pas avoir plus de deux ou trois partis politiques", les formations politiques ayant "les mêmes défauts et les mêmes qualités", estime le professeur Amadou Makhtar Mbow.

"Un pays comme le Sénégal ne devrait même pas avoir plus de deux ou trois partis", a déclaré M. Mbow, qui a présidé la Commission nationale de réforme des institutions (CNRI), dont certaines des mesures devaient contribuer à mettre fin à la prolifération des formations politiques.

"Plus de 40 listes pour les législatives" prochaines prévues le 30 juillet prochain, "comment les électeurs vont faire pour le vote ? Les couleurs ? Je me pose des questions", s'est-il interrogé dans un entretien publié dans l'édition de jeudi de Sud Quotidien, ajoutant sa voix à un débat qui anime la vie politique du Sénégal depuis plusieurs jours.

Dans la nouvelle Constitution proposée par la CNRI en 2014, "nous avons défini les critères pour être un parti politique", a-t-il rappelé, estimant que certaines formations politiques ne sont que "des boîtes aux lettres".

"Il n'y a pas de parti traditionnel ou de parti non traditionnel. Tous les partis ont les mêmes défauts et les mêmes qualités", même si certains "sont plus grands que d'autres", a analysé Amadou Makhtar Mbow.

Plusieurs fois ministre à partir de 1966, il a ensuite dirigé l'Unesco pendant 13 ans.

"Le parti dit traditionnel, le vieux parti, avait des statuts, des règles de fonctionnement et respectait un certain nombre de règlements", a fait valoir l'ancien président des Assises nationales tenues en 2008 et 2009 par l'opposition d'alors au président Abdoulaye Wade.

Cette initiative conduite entre le 1er juin 2008 et le 24 mai 2009 par le Front "Siggil Senegaal" visait à "trouver une solution consensuelle, globale, efficace et durable à la grave crise multidimensionnelle (éthique, politique, économique, sociale et culturelle)" du Sénégal.

"Il y a beaucoup de gens qui veulent arriver vite sans efforts. On ne regarde même plus la capacité des gens, on ne regarde même plus leurs compétences et leurs qualités. C'est mon ami seulement, donc je lui confie des responsabilités", a déploré M. Mbow, en parlant de la vie publique dans son pays.

Or, selon lui, la vocation d'un parti politique, "c'est de représenter une partie de l'opinion, c'est d'éduquer les électeurs, c'est de participer à la résolution des problèmes du pays en faisant des analyses, c'est de voir ce qui est bon ou ce qui n'est pas bon et de le dire".

L'opposition politique, "c'est la conquête du pouvoir, mais on ne conquiert pas le pouvoir n'importe comment, on conquiert le pouvoir pour faire progresser le pays. Dès l'instant qu'on cherche à conquérir le pouvoir pour soi-même et non pour le pays, on n'est pas un parti politique", a soutenu Amadou Makhtar Mbow.


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (19)


Anonyme En Juin, 2017 (15:25 PM) 0 FansN°: 1
Purge de tous les politiciens. Fondation d'un parti unique révolutionnaire. That's my opinion ! :sunugaal: 
Anonyme En Juin, 2017 (15:28 PM) 0 FansN°: 2
karim president
Anonymeoui En Juin, 2017 (15:32 PM) 0 FansN°: 3
Oui Karim président
Anonyme En Juin, 2017 (15:54 PM) 0 FansN°: 4
Lol...il veut nous ramener aux siècles senghoriens lui. Trop de partis c'est pas bon, mais 2 partis c'est pas bon non plus.
Anonyme En Juin, 2017 (15:58 PM) 0 FansN°: 5
Désolé Doyen, avec tout le respect que je vous dois, vous faites fausse route. Ce 40 listes n'émanent pas toutes des partis politiques ! Et la société civile, laïque ou religieuse, qui sont des émanations réelles du peuple, et qui doivent pouvoir défendre leur intérêts à l'assemblée nationale, vous en faites quoi ??? Il s'agit d'élections législatives, non présidentielles, et même là LES CANDIDATURES INDIVIDUELLES CIVILES SONT ACCEPTEES. Je suis patriote, je n'aime pas les politiciens, je suis très politique mais non politicien, j'ai mon métier, je gagne ma vie à la sueur de mon front (comme beaucoup de professionnels sénégalais), je suis de niveau académique très élevé et je n'ai jamais milité de ma vie dans un parti politique. CE ONT LES POLITICIENS QUI ONT DÉTRUIT CE PAYS
Anonyme En Juin, 2017 (16:04 PM) 0 FansN°: 6
le plus fort reste
Anonyme En Juin, 2017 (16:30 PM) 0 FansN°: 7
JE SUIS D'ACCORD AVEC LE VIEUX.

MEME LES USA N'ONT PAS AUTANT DE PARTIS POLITIQUES QUE LE SENEGAL ET CELA NE VEUX PAS DIRE QUE NOUS AVONS PLUS D'IDEOLGIES QUE LES USA? LA RUSSIE OU LA FRANCE.

SOYONS REALISTE.LA CLE DU DEVELOPPEMENT DU SENEGAL C'EST LA REDUCTION DU NOMBRE DE PARTIS POLITIQUES.

C'EST PAS EN DISANT TOUT QUE TU SERAS PARDONNE. NON.
Wake Up And Leave Down. En Juin, 2017 (17:11 PM) 0 FansN°: 8
Au temps de Senghor il y' avait 4 courants ( UPS PDS PAI RND). A l'avènement de Abdou Diouf (PS) pour casser la dynamique de l 'opposition surtout pour affaiblir le PDS Diouf a instauré la pagaille. Koubeuga nod nodal jakaji yatouna.Toute la responsabilité est là et pourtant le Sénégal ne l'interpelle pas devant ses ruses et stratagèmes qui ont causé tant de malheurs. pire Maki lui rend des honneurs non mérités. Walaay salam ndeye sans..
Anonyme En Juin, 2017 (17:35 PM) 0 FansN°: 9
beau interview su sud fm merci monsieur mbow
Reply_author En Juin, 2017 (18:00 PM) 0 FansN°: 1
on dit une interview. donc belle interview
Anonyme En Juin, 2017 (19:03 PM) 0 FansN°: 10
un dernier sage du Senegal mais qui l'écoute ?
Anonyme En Juin, 2017 (19:31 PM) 0 FansN°: 11
Macky a laissé ce pourri systéme car ça l'arrange ,il a meme contribué à divisé l'opposition.
Mbarawatch En Juin, 2017 (19:46 PM) 0 FansN°: 12
Le debat ne se situe pas la. LA question n'est pas y'a-t-il trop de parti ou pas assez de parti mais plutot est-ce que les partis politiques que les electeurs senegalais ont en face d'eux sont les meilleurs possibles et ont-ils les solutions a nos problemes. La est la question. Et pour etre franc, tous les partis que je vois (de l'APR au PDS au PS) ont les memes ideologies et approchent la resolution de nos problemes de la meme facon. Il faut qu'il y ait des partis avec des ideologies politiques clairs et des solutions claires.
Reply_author En Juin, 2017 (14:57 PM) 0 FansN°: 1
ce commentaire fait plaisir au moins certains ont compris que apr pds et tous les autres sont des voleurs
Anonyme En Juin, 2017 (20:36 PM) 0 FansN°: 13
Ne jouons pas avec les senegalais les partis regroupes en coalition doivent pouvoir se fondrent dans un grand parti pour ll interet du senegal
Anonyme En Juin, 2017 (20:56 PM) 0 FansN°: 14
C'est vrai il y a trop de partis au Senegal
Lougatois En Juin, 2017 (21:16 PM) 0 FansN°: 15
Ces vieux cadres africains qui ont ete formates par l'ecole des colons francais ne connaissent que l'arbitraire et la maniere forte que leur faisaient vivre les francais ,Pour eux l'etat actuel est assimile a l'administration coloniale ,les citoyens ,doivent etre traiter comme des sujets

Quand les occidentaux a leur tete les americains voulaient vous defenestrer ,tous les pays du tiers monde vous avaient soutenu

Vous etes le mieux place pour savoir que partout ou les libertes politiques sont limitees ,l'etat est oblige de tuer et d'emprisonner pour maintenir l'ordre et cela aboutit toujours a des soulevements suivis de la fuite du dictateur

LE POUVOIR S'ACQUIERT PAR LES CARTES OU PAR LES BALLES

SI, IL N;Y AVAIT QUE 2 COURANTS QUI ETAIENT PERMIS AU SENEGAL ,MAKY SALL NE SERAIT JAMAIS PRESIDENT AUJOURDHUI

Etre un ancien du PS et de l'unesco ne fait pas forcement de vous notre NELSON MANDELA, Contrairement a vos annes 60 , avec l'environnement mondial d'aujourdhui,il est plus difficile de faire des interdictions et autre restrictions

-

Pour Maximum 4 Partis Politiqu En Juin, 2017 (23:31 PM) 0 FansN°: 16
Post 10 le mot interview peut etre utilisé aussi bien au masculin qu'au feminin....

Post 15 vous etes vraiment prétentieux pour traiter les gens de cadre colon juste parce qu'ils donnent leur opinion.

Au contraire c'est ton raisonnement sur les libertes qui font que tu es génétiquement plus proche des colons.

Dans la plupart des pays du golfe, en chine et dans beaucoup d'autres pays, il n'existe pas ce type libertés à l'occidentale. Et pourtant leurs situations économiques, politiques, sociales sont enviées par le monde dit libre.

Demandez aux Européens vivent dans la recession et la hantise du terrorisme.



S'agissant de la limitation des partis politiques au Sénégal, il faut etre bête pour penser que celle ci ne sera pas encadrée.

En effet, les statuts, organisation, financement, composition des partis devront être encadrés et contrôler par la cour suprême et éventuellement le Conseil Constitutionnel. Ceci pour permettre à tout adhérent d'avoir les mêmes droits et devoirs. Seules les responsabilités seront différentes et seront organisées de telle sorte qu'une seule personne ou groupe de personnes n'aura pas de main mise sur le parti.

Évidemment, pour cela, il faut au préalable avoir des fonctionnaires probes et impartiaux...
Lougatois En Juin, 2017 (00:24 AM) 0 FansN°: 17
Que pensez vous de ces lybiens qui vivaient dans une relative opulence ,mais, qui par un desir de liberte ont tout bousille

La Chine dont vous parlez est, je confirme , obligee de tuer par centaines et d'emprisonner ses dissidents par miliers et ces types de repression ne seront jamais acceptes au Senegal Dans ces pays du golf,le peuple ne reagit pas encore parceque tout le monde profite du petrole , et generalement le pouvoir de ces emirats est partage par des tribus depuis des siecles et qu'en sera t,il quand les puits de petrole seront taris

C'est une facon implicite d'encourager Maky Sall a continuer dans sa voie de tuer notre democratie Maintenant que Maky Sall a ruine tous ses rivaux ,La crainte est de voir Ablaye Wade debarque avec des moyens rivalisant ceux de l'APR







-
Saloum Saloum  En Juin, 2017 (07:22 AM) 0 FansN°: 18
Et cette rupture qu' on attendait de S. E. Monsieur Macky Sall? Plus de 100 partis politiques dans un pays pauvre ce n'est pas sérieux...plus de 40 listes électorales c'est inadmissible. A mon humble avis il necessite un dialogue entre pouvoir et opposition pour régler ce problème. Wa salam
Anonyme En Juin, 2017 (12:00 PM) 0 FansN°: 19
un vieux bandit et complexe :emoshoot:  :emoshoot: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com