Fatick - Insécurité, chantiers inachevés : Les explications du maire de Niakhar

  • Source: : Seneweb.com | Le 07 février, 2018 à 21:02:00 | Lu 3276 fois | 35 Commentaires
content_image

Fatick - Insécurité, chantiers inachevés : Les explications du maire de Niakhar

C'est la frayeur dans la commune de Niakhar où des malfrats attaquent boutiques et école. Le maire Macodou Sène déplore l'absence de police municipale et s'explique par ailleurs sur les lenteurs notées dans la construction du stade municipal. Toutefois, il se félicite des efforts réalisés dans la lutte contre la pauvreté et la belle cohésion affichée par la mouvance présidentielle.

L'insécurité est de plus en plus préoccupante à Niakhar où des boutiques et une école privée ont été visitées par les malfrats. Qu'est-ce que vous envisagez de faire pour lutter contre ce phénomène ?
Je me placerai à deux niveaux pour répondre à votre question. D'abord, au niveau de la Commune, nous nous attelons à assurer un entretien régulier du réseau électrique dans les six (6) villages électrifiés. Chaque année, des crédits sont inscrits au budget communal, à cette fin. Il s'y ajoute que des efforts sont consentis en matière d'extension du réseau aux quartiers qui n'ont pas encore accès à l'électricité. A ce titre, les quartiers de Khapind et de Maye Nack à Niakhar en ont bénéficié, en 2017.

Ensuite, en l'absence d'un service de police municipale, faute de moyens, nous sensibilisons les services compétents de l'État aux fins de renforcer la sécurité dans la commune. Ainsi, il est prévu l'installation d'un poste de gendarmerie à Niakhar, dans les anciens locaux de la Sous-préfecture.

La construction d'un lycée moderne est devenue une nécessité dans votre commune. Y a-t-il des initiatives dans ce sens ?
Là également, nous travaillons dans deux directions. En direction de l'État, notamment le ministère de l'Education nationale. Il se trouve que la priorité de l'État actuellement, c'est la résorption des abris provisoires. Dans notre commune, heureusement, ce phénomène n'existe qu'à l'école de Languème-Mème.

En direction des partenaires, nous avons déposé des requêtes de financement que nous suivons, au quotidien. Je précise qu'une assiette foncière est déjà disponible pour accueillir l'infrastructure, sur 41.600 m2. En attendant, la Commune met tout en œuvre, dans la limite de ses modestes moyens, pour améliorer les conditions d'apprentissage au lycée : dotation en tables-bancs, construction d'un laboratoire, etc.

On vous accuse de bloquer les travaux du stade municipal. Qu'en est-il ?
Pour deux raisons, cette accusation est ridicule et fausse. D'une part, sur le plan de l'opportunité, le stade est une infrastructure que toute la population, en général, et les jeunes, en particulier, appellent de leur vœu. En effet, l'actuel terrain se trouve dans un point bas, inondable. Chaque année, les matchs de navétanes y sont suspendus à cause des inondations.

En 2016, la commune a dû financer des travaux de remblai pour plus de deux millions de FCFA. Cette même jeunesse ne cesse d'insister pour l'achèvement des travaux du stade, entamés pendant que Monsieur Mbagnick Ndiaye était ministre des Sports. Pour leur part, le maire et son équipe ne ratent aucune occasion pour rappeler à l'État, notamment au ministère des Sports, cette urgence. Les discours tenus à cet effet, notamment pendant les finales de la Coupe du maire depuis décembre 2014 sont là pour en témoigner. Mieux, le ministre des Sports, Monsieur Matar Ba, en a été saisi par lettre n°0017/CN/15 du 16 avril 2015, aux fins d'une relance des travaux.

D'autre part, sur le plan juridique, la commune n'a aucun moyen de s'opposer à un projet initié par l'État, surtout après avoir délibéré sur une assiette foncière pour l'accueillir. Savez-vous que l'autorisation de construire relevant des attributions du maire a subi une réforme pour en confier la compétence au ministre chargé de l'Urbanisme s'agissant des projets initiés par l'État ? Au regard de ce qui précède, ceux qui tiennent un tel discours sont, soit de mauvaise foi, soit ils méconnaissent les règles régissant la matière.

Quelles résolutions avez-vous entreprises pour lutter contre la pauvreté ?
A ce titre, plusieurs initiatives ont été prises. La lutte contre la pauvreté, c'est d'abord l'amélioration des conditions de vie des populations. Je vous ai rappelé ce qui a été fait en matière d'électrification et d'entretien du réseau. S'agissant de l'adduction en eau potable, les hameaux de Mbind Pascal, Mbind Mame Birame Sarr et Mbind Mang à Yenguélé, de Pindkop Sob Mack et l'école Niakhar 4 à Niakhar ainsi que les villages de Kandiou, Nguess (Missira) et Ndiémou ont été raccordés, grâce à l'appui de l'Ofor.

Quant au soutien aux activités créatrices de revenus, les femmes de la commune ont déjà bénéficié d'un financement de 24.916.250 FCFA grâce à l'appui de mon épouse, Madame Sène, qui a eu à prendre en charge les garanties financières exigées en la matière.

Au titre du Fongip, il était attendu un financement de 20.000.000 FCFA, dont la première tranche de 10.000.000 a été déjà débloquée. La seconde le sera très prochainement. A cet effet, la commune a dû mobiliser une contrepartie de 5.000.000 FCFA. Au total, sur les 32 villages que compte la commune, les 31 ont déjà bénéficié de ces financements ; à présent, l'accent est mis sur Niakhar-centre.

Concernant toujours les femmes, en complément aux réalisations du Pudc dans les villages de Ndoss-Mbadiock, Godaguène, Nioundoune, Mboukhoutour, Yenguélé, Podome, Sagne Folo, la commune a doté les localités de Sanghaie, Sorokh, Nianiane et Ndoffane Bouré en moulins à mil.

Nombreux sont ceux qui se félicitent de la dynamique unitaire qui prévaut au sein de Bby. Comment expliquez-vous cette situation ?
En réalité, cette dynamique unitaire a toujours prévalu au sein de Benno Bokk Yaakaar au niveau de notre commune. Et c'est cette dynamique unitaire qui nous a valu des succès électoraux éclatants depuis les élections locales de 2014, suivies de celles législatives de juillet dernier. En conséquence, nous travaillons, au quotidien, à la consolider pour une meilleure vulgarisation du bilan fort élogieux du Président Macky Sall.


Auteur: Paul FAYE Correspondant Seneweb.Com - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (17)


Khatior-bi En Février, 2018 (22:02 PM) 0 FansN°: 1
C'est le discours le plus decousu jamais lu. Pauvre adminitres.
Anonyme En Février, 2018 (22:30 PM) 0 FansN°: 2
Niakhar est reconnaissant envers le maire, aussi à la disponibilité de son équipe toujours sur le terrain, nous demandons juste encore plus de financement pour les jeunes!djoko ndial !
Faye En Février, 2018 (22:31 PM) 0 FansN°: 3
Merci pour votre action récente concernant l'électricité de l'hôpital.
Anonyme En Février, 2018 (22:33 PM) 0 FansN°: 4
L'éducation et la sécurité nous tiennent à coeur
Anonyme En Février, 2018 (00:02 AM) 0 FansN°: 5
Niakhar regrette l’élection de ce maire qui n’a aucune compréhension des enjeux de développement local.
Anonyme En Février, 2018 (00:02 AM) 0 FansN°: 6
Incompétent va. Ceux qui t’ont élu étaient certainement ivres au moment du vote. Les jeunes se mobilisent insidieusement pour te bouter hors de Niakhar
Anonyme En Février, 2018 (00:02 AM) 0 FansN°: 7
Foutaises! Honte à toi qui ne fout rien pour ta commune. Tu comprendras trop tard
Anonyme En Février, 2018 (00:02 AM) 0 FansN°: 8
Klk
Anonyme En Février, 2018 (00:02 AM) 0 FansN°: 9
Ce maire là est le plus incompétent que Niakhar ait connu. Quand il est est Niakhar c’est pour se soûler. Aucune initiative. Sa commune est d’une saleté répugnante et il pense que seul Niakhar centre existe. Les villages environnants sont laissés en rade. L’ouragan qui va te balayer souffle déjà. Macodou pense qu’avec l’alcool on peut développer une commune. Démissionne incompétent
Anonyme En Février, 2018 (08:58 AM) 0 FansN°: 10
Cessons de faire de la politique des promesses .La population niakharoise a besoin de grands niakhar rien ne marche( installation de 'une brigade de police, l 'équipement et un personnel suffisant au sein de l hôpital, la construction d'un deuxième lycée et CEM s'impose, sans oublier la mise en place d'un marché digne de ce nom qui répond aux normes)



Le problème foncier est dans toutes ses lèvres, c 'est un casse tête, un terrain à usage d 'habitation peut avoir 04 propriété différentes.Ceci mérite une solution immédiate



Le terrain de foot ball depuis 40ans reste inondé et des promesses ont toujours été tenu.

Que la somme de 2millions annoncée pour assainir le terrain ne reflete pas la réalité car le dernier est toujours inondé.







Anonyme En Février, 2018 (16:20 PM) 0 FansN°: 11
J c'est un bon discours on vous félicite mais la partie qui m'intéresse le plus c'est la question de l'insécurité. Franchement nous sommes au 21eme siècle et jusqu'à présent il y'a des villages qui sont dans le noir. A mon avis votre principale préoccupation du moment devrait être l'électrification des villages non seulement vous allez lutter contre l'insécurité mais également les femmes vont pouvoir utiliser facile les moulins à mil.
Anonyme En Février, 2018 (16:54 PM) 0 FansN°: 12
N'importe quoi... dire que c'est un diplomate de classe exceptionnelle.
Le Patriote  En Février, 2018 (19:11 PM) 0 FansN°: 13
Merci pour ces éclaircissements M. Le Maire, ceux qui ont des yeux voient et louent vos actions dans les 32 villages de la commune. Jamais ces derniers n'ont été autant servis en matière d'équipement et d'ÂGE. Aujourd'hui encore vous n'avez ménagé aucun effort pour le fonctionnement du nouvel hôpital en acceptant de puiser dans votre poche pour payer la caution de l'électricité. Même les prophètes ont fait face à des opposants. Nous jeunes de niakhar soucieux du développement de la localité sommes derrière vous. Soyez rassuré nous ferons face aux vautours.
Niakhar Rek En Février, 2018 (19:16 PM) 0 FansN°: 14
Merci M le Maire, les actions sont visibles. Les populations bénéficient de financements. Personne ne peut nier votre engagement pour la commune et pour les jeunes.
Anonyme En Février, 2018 (19:22 PM) 0 FansN°: 15
Courage M. Le Maire en gérant la diplomatie Sénégalaises vous n'avez plus de compétence à démontrer. Félicitations à toute votre équipe. Les jeunes sont derrière vous.
Bidzo En Février, 2018 (09:32 AM) 0 FansN°: 16
Je félicite l'équipe municipale mais je suis désolé Monsieur le Maire voué êtes trop mou. Il faut taper sur la table pour que ses chantiers soient achevés si non vous en paierai le les frais aux election s présidentielles puis municipales. :taz-smile: 
Anonyme il y a 1 semaine (12:30 PM) 0 FansN°: 17
Vous qui êtes contre le maire ..vous êtes ingrats. ..a part macodou sene qui peut être maire ..cest un administrateur civil de classe exceptionnel .il l'a occuper plusieurs poste..cest un homme de volontaire un acteur de développement. Il est connu partout. .n'oubliez dans la région de fatick c'est le seul maire a donner son salaire .combien bourse à t'il donner.vous êtes que des fils de putes.il n'a pas votre temps.merci Mr le maire pour tout ce que vous aviez fait pour nous.dieu vous payera...

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com