Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

PANNE DE LA RADIOTHERAPIE : REPONSE A MACKY SALL

Posté par: Alassane kitane| Lundi 13 février, 2017 15:02  | Consulté 307 fois  |  0 Réactions  |   

PANNE DE LA RADIOTHERAPIE : REPONSE A MACKY SALL

 

Par Omar Ba

 

En réponse au Président de la République qui accuse les Sénégalais de ne pas maitriser le dossier du cancer au Sénégal, je souhaite rappeler quelques faits qui en disent long sur la catastrophe qu’est la politique de prise en charge de cette maladie dans notre pays.

 

Sur toute l’étendue du territoire national, il n’y a que 3 étudiants inscrits en chirurgie cancérologique servant à l’Institut Curie de l’Hôpital Aristide LE DANTEC à Dakar. Il s’agit du Dr SOW, du Dr Céline GOUDIABY et du Dr CAMARA. Comme leurs titres l’indiquent, ils sont déjà Docteurs en Médecine et ont fait le choix difficile de se spécialiser pour 5 ans en chirurgie. Ils boucleront leur formation dans un an avec un BAC+13. Figurez-vous que l’Etat du Sénégal refuse de les recruter. Le Dr SOW m’a indiqué qu’ils n’auront d’autre choix que de quitter le pays ou de servir ailleurs.

 

Quant au Docteur Rokhaya NIANG, faute d’avoir pu suivre une spécialisation en chimiothérapie au Sénégal, elle a décidé de se rendre en Côte d’Ivoire pour ce faire. L’État du Sénégal lui a octroyé une bourse qu’il ne lui a jamais versée. Cette brave dame, qui sera bientôt titulaire d’un BAC+13, est aujourd’hui dans une situation financière plus que difficile. Pourtant elle n’a eu de cesse de contacter les services du Ministère de la Santé, en vain. En plus, il n’est pas dit que notre compatriote servira au Sénégal après sa formation, car il risque d’être confronté au même problème que les Docteurs SOW, GOUDIABY, CAMARA de l’Hôpital LE DANTEC, que l’État n’a pas l’intention de recruter.

 

Alors j’ai envie de dire au Président Macky Sall que certes nous ignorons tout du dossier du cancer au Sénégal, mais nous savons que nombre de nos compatriotes en meurent et que les professionnels qui pourraient les soulager risquent de quitter notre pays faute d’une politique de santé digne de ce nom. Il ne fait aucun doute qu’avec cette tactique du colmatage et du rafistolage, le cancer et bien d’autres affections sont promis à un « bel avenir » dans notre pays.

 

La prise en charge du cancer passe d’abord par le recrutement des personnes qui font le sacrifice de se lancer dans de longues et pénibles études pour acquérir les compétences nécessaires.

 

Omar BA

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 436108 fois 333 Articles 2477 Commentaires 33 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas
Nous avons remplacé un « cheval borgne » par un « cheval aveugle »