Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Qui va payer l’impact de la faillite de NECOTRANS sur le secteur minier ?

Posté par: Alassane kitane| Mercredi 04 octobre, 2017 10:10  | Consulté 199 fois  |  0 Réactions  |   

Par 

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.

J’ai soutenu que la concession de 25 ans accordée à NECOTRANS était illégale, inappropriée et contre le patriotisme économique. L’activité de manutention dans le terminal vraquier était menée par une société sénégalaise à la satisfaction des acteurs. Cela m’a valu une attaque en justice et au parlement.  Necotrans est en faillite et a été rachetée par Bolloré.

 

Une enquête parlementaire s’impose derechef.  Rappelons que cette société avait la concession du mole 8, le terminal des produits miniers. Elle a multiplié ses tarifs par  deux et promis des milliards d’investissement pour augmenter la productivité. Au finish, ce fut une pompe à finance des sociétés minières, en particulier des cimentiers. Au profit de qui ? L’enquête le démontrera même si le bras armé dans cette affaire a été promu au gouvernement.

 

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.

 

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 453884 fois 359 Articles 3012 Commentaires 34 Abonnés

Posts recents
Le Sénégal a été élu ce lundi au Conseil des droits de l’homme, un organe intergouvernemental des Nations unies.
Une parole présidentielle dévaluée, le savoir piétiné
Il faut assainir les mœurs politiques
Affaire CREI vs Karim Wade
CRISE BIRMANE OU CRISE DE L’HUMANISME DU 21E SIECLE
Commentaires recents
Les plus populaires
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas
Nous avons remplacé un « cheval borgne » par un « cheval aveugle »