Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

SOUTIEN POLITIQUE ET COMMUNAUTE ETHNIQUE Une grave dérive flagrante

Posté par: Alassane kitane| Mercredi 12 avril, 2017 15:04  | Consulté 188 fois  |  0 Réactions  |   

SOUTIEN POLITIQUE ET COMMUNAUTE ETHNIQUE Une grave dérive flagrante

 

Le Président de la République, Incarnation de l’Unité nationale et, dommage, chef de Parti, a récemment reçu le soutien politique de citoyens sénégalais, mais sous le couvert de Communauté Soninké. Ces citoyens qui ne disposent d’aucune unanimité lui apporteraient, au nom de leur appartenance ethnique, un soutien politique pour un triomphe électoral. C’est extrêmement grave et nul ne semble s’en outrer. Cette identification de citoyens à une ethnie dans le jeu politique sénégalais est une tendance déviante, inédite, lâche et grandissante à endiguer immédiatement. Macky Sall ne peut s’ériger en Républicain et en même temps s’accommoder de soutiens politiques de communautés qui ne trouveraient leur influence ou leur légitimité qu’à leur appartenance à un groupe ethnique. L’unité nationale et l’euphonie sociale que vit harmonieusement le Sénégal, depuis mathusalem, sont des acquis historiques qui illustrent le génie d’un peuple uni et soudé. Cette tendance ethniciste est périlleuse et c’est encore plus grave que Macky Sall reçoive au sein de la Présidence de la République, un groupe exclusivement ethnique qui lui apporte un soutien politique. Ce n’est pas parce qu’on est avec lui ou contre lui qu’il faut s’en glorifier ou le déprécier. Il faut le décrier parce que le Sénégal ne s’accommode jamais de tendance ethniciste qui blesse son homogénéité.

 

Homogénéité nationale blessée

 

          Macky Sall doit, avant tout, donner l’exemple d’un Républicain sérieux en arrêtant de tenir des réunions partisanes au cœur de l’Institution présidentielle, la Présidence de la République n’appartient ni à son parti, ni à lui. Elle lui est juste confiée par la souveraineté nationale le temps d’un mandat ou de deux mandats. Les Socialistes tenaient leurs réunions plus à la Maison du Parti qu’à la Présidence de la République. Les Libéraux n’ont pas suivi cette voie républicaine et c’est ahurissant que Macky Sall, ancien Communiste, ancien Libéral devenu aujourd’hui républicain, fasse pire !

 

Les Sénégalais sont allergiques à tout ce qui trouble leur nationalisme, leur homogénéité et les valeurs de la République. Macky oublie qu’il n’a été élu par aucune communauté ethnique, religieuse ou confrérique. Il a été élu par la majorité des électeurs sénégalais qui ont, en 2012, vu en lui une Alternative face aux dérives monarchissante du régime de Wade auquel il appartenait pourtant. Pour être réélu, il a besoin du soutien des citoyens sénégalais eux-mêmes et non de celui d’une communauté religieuse, confrérique et ethnique. La panique et le doute sur l’issue d’un suffrage électoral ne légitiment nullement une inclinaison identitaire qui endommage les valeurs de la République.

 

Halte aux inclinaisons ethniques

 

Certes l’attachement aux valeurs d’un collectif culturel auquel on appartient est une exigence morale. C’est assumer dignement l’acte naturel ou le fait divin. Cet attachement est constitutif de l’identité nationale. Elle fait la richesse du Sénégal dans sa riche diversité et sa féconde pluralité. Mais vouloir, par des méthodes sournoises et subtiles, instrumentaliser un groupe religieux, confrérique ou ethnique en vue de bénéficier de son soutien électoral, est une ruse lâche dans une République comme celle du Sénégal. Beaucoup de citoyens reprochent déjà à Macky Sall cette tendance. Mais le débat est si gênant et indisposant que tout le monde sent un embarras à l’aborder car c’est un sujet indigeste et inconnu des Sénégalais. L’exigence républicaine qui s’impose à Macky Sall est de refuser cette tendance communautaire. Elle lèse les valeurs historiques de la Nation sénégalaise qui a la chance de l’avoir comme Président de la Républicain qui prône l’esprit républicain. Mais prêcher cet esprit c’est aussi l’appliquer sans parti-pris, sans inclinaison vicieuse, sans favoritisme flagrant, sans clientélisme ostentatoire et sans partialité louche. C’est être arbitral et non arbitraire.

 

Soutien ethnique : une situation inédite

 

         Le Sénégal a une chance unique en Afrique : elle force une Nation fortement consciente de son unité. La devise nationale n’est pas un slogan, mais un agenda de vie : un Peuple et non des communautés ethniques, un but et non un complot politicien, une Foi et non une tartufferie. Cette inclinaison ethniciste flagrante et lâche, dangereuse et fâcheuse, alimente une frustration silencieuse. Macky Sall devrait en être conscient. Le principe de souveraineté de réside pas dans les communautés ethniques, religieuses ou confrériques, mais dans la Nation elle-même dans sa diversité et son unité. En politique et dans la quête de suffrages électoraux, la haute compétition à mener n’est pas la conquête d’une communauté ethnique, mais d’une communauté nationale.

 

 

Le soutien politique d’une communauté ethnique est non seulement grave et inédit au Sénégal, mais il est improductif, bréhaigne et agaçant surtout dans ce pays pluriel où les citoyens se fondent et se confondent fièrement et allègrement dans une harmonieuse et sympathique unité. Un soutien ethnique est, par conséquent, sans précédent parce que mauvais et inédit.

 

Le Piroguier

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 436128 fois 333 Articles 2477 Commentaires 33 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas
Nous avons remplacé un « cheval borgne » par un « cheval aveugle »