Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Soyelemane Ndéné Ndiaye chez Macky Sall !!!!

Posté par: Alassane kitane| Jeudi 27 avril, 2017 17:04  | Consulté 537 fois  |  0 Réactions  |   

             TRANSHUMANTS ! QUE VAUT LA TRAHISON ?

 

 

Rewmi.com

 

Il y a, au Sénégal, des actrices et des acteurs politiques qui forcent le respect et l’admiration pour la dignité qu’ils charrient en eux-mêmes et la fidélité inébranlable à leurs convictions. Mais il y a aussi, dans ce pays, des actrices et des acteurs politiques dont les noms s’identifient avec la pire perfidie et la plus abominable trahison. Ils valsent comme des rats en quête permanente d’égouts. Ils ne croient en rien et sont prêts à toutes les bassesses politiques. Ils trichent, falsifient l’épopée démocratique de la République, faussent honteusement le jeu politique et se laissent, sans scrupule, aller à la facilité. Que Wade n’a vécu et entendu des Socialiste ! dès qu’il a accédé au Pouvoir, ce fut une ruée honteuse de mastodontes du PS vers le PDS. Quand il l’a perdu au bénéfice de Macky, c’est encore une affluence de libéraux vers l’APR. Plus grave, la majorité des libéraux qui se drapent aujourd’hui du manteau de Mackysards, sont des pilleurs du bien commun et des prédateurs de finances publiques. Et que n’ont-ils dit contre Macky avant 2012 !

 

En politique, l’honneur n’abdique pas. Les valeurs et les principes de la dignité humaine sont les piloris de l’action politique. Quand ils sont trahis, le jeu politique mené par les traîtres ne peut se définir que par une imposture, surtout quand on passe de pourfendeur à laudateur de la même personne. Que vaut la trahison ? C’est la question à poser à ces perfides en qui se lit l’aspect honteux du jeu politique sénégalais. Le rappel de leurs propos d’hier ne les dérange point car assumant leurs faussetés comme des hyènes tachetées qui ne se gênent pas de hurler pour légitimer leur infâme larcin. Les plus hideux sont ceux-là même qui furent avec Diouf, puis avec Wade et aujourd’hui avec Macky, en empruntant la VDN de la trahison, pour passer par le Carrefour de la déloyauté, traverser le Pont de la duperie et atterrir au Terminus de l’hypocrisie !

 

Domou rewmi

 

SOULEYMANE NDENE NDIAYE A L’APR Ralliement ou Reniement

 

REWMI.COM- Il avait juré de ne jamais se mettre derrière le « gosse » Karim. Puis il avait déclaré qu’il ne serait jamais avec l’APR. Il respectait toujours sa parole. Pour l’honneur ! Fils et Prince du Saloum, petit-fils du dernier Roi Fodé Diouf, Souleymane Ndéné a surpris. Personne à Guinguinéo et à Kahone, son territoire impérial, n’aurait cru qu’il renierait sa parole sous l’apologie du patriotisme et de l’amitié. Mais il ne faut pas en être pétrifié. Déjà, en endossant sa robe d’avocat pour défendre Khalifa Sall, le dernier Premier ministre de Wade ne faisait que poser un clin d’œil à Macky.  Et son comportement insolite lors du défilé du 04 Avril sentait bien les effluves d’une rotation aux alentours de Roume. En intégrant officiellement le Macky, son masque tombe tristement. Tout ce qu’il a conquis dans son épopée politique s’est effondré.

 

Du Gosse Karim au Boss Macky

 

« Je ne me mettrais jamais derrière ce gosse », est la phrase négative qu’il assena à la Génération du Concret et à la Wadie. Cette témérité lui valut une ovation nationale. Et pourtant, quand ce gosse fut convoqué par Macky Sall pour être auditionné par l’Assemblée nationale qu’il présidait, Souleymane Ndéné Ndiaye s’est terré dans le camp de Wade et fut même de ceux qui soumettaient Macky Sall à une suprême flétrissure. Il n’a pas rejoint cet ami dans l’épreuve d’alors, comme il le fait aujourd’hui quand il s’est retrouvé dans les délices du Pouvoir. Il s’est tu et les compagnons de route dans le PDS et les anciens camarades d’Université avaient finalement oublié qu’ils étaient amis. Avant 2012, sans être derrière le gosse Karim, il s’est mis derrière le père du gosse qui combattait ardemment son ami Macky et le soutenait indubitablement pour avoir été, à l’époque, son Premier ministre. Mais la Souveraineté du peuple et le destin ont fait de Macky Sall le Président de la République. Il devient alors le Boss, ayant le Pouvoir et l’Avoir. Et Souleymane Ndéné manœuvre pour s’accommoder de ce Boss. Le prétexte de l’amitié fait dédaigner et tourner la tête. Cette amitié avec Macky a été mise en apnée quand ce dernier a eu la dignité et l’honneur de faire face à la forfaiture. Mais voilà que cette amitié renaît après que Macky a triomphé pour trôner à la tête du Sénégal. Quelle grosse comédie de boulevard !

 

La morale politique dans l’abîme

 

C’est le moment de se désoler du jeu politique sénégalais. Ceux qui ont pris goût du pouvoir ne peuvent, après l’avoir quitté, ne plus exister sans y être. Ils trahissent alors les idéaux qu’ils défendaient et les diables qu’ils noircissent deviennent des anges s’ils sont au Pouvoir. Certains, surtout ceux qui furent avec Wade, ont eu à s’habituer à un train de vie dispendieux et à des jouissances mondaines dont ils ne peuvent plus se passer. Et ils se montrent prêts à toutes les comédies et à toutes les forfaitures pour transhumer comme des ruminants en quête de verdure. La morale déserte le champ politique sénégalais. L’honneur abdique. L’honneur abdique. Et l’honneur abdique ! Quand un acteur politique transhume après avoir tenu des propos contre celui vers lequel il migre, il oublie les éléments moraux de l’action politique. Mais la démocratie n’est pas un Taneber ! Elle assure la souveraineté politique et celui qui perd gagnerait à garder sa dignité et à rester fidèle à son serment.  Les transhumants confirment que les politiciens de ce pays ne sont que des boulimiques jamais assouvis. Ils renient leur parole et leur histoire et sans scrupule, ils parlent de ralliement au nom de la Patrie et de l’amitié. Les pauvres !

 

Qu’apporte Ndéné au Macky

 

La plus grande question à se poser est le poids actuel de Souleymane Ndéné Ndiaye. Même du temps de Wade, il ne disposait que de la bourgade de Guinguinéo, sans même couvrir tout le Saloum, pour un ancien Ministre, ancien Directeur de Cabinet du Président de la République et ancien Premier ministre. Les fils de Guinguinéo n’oublient pas l’entrée populaire et triomphale de Macky Sall, pendant la campagne pour la Présidentielle de 2012. Souleymane Ndéné était Premier ministre et le Maire de la vieille cité. Cela n’a pas empêché à Macky d’y gagner avec panache. D’ailleurs, étant Premier ministre de Wade, il n’a même pas pu convaincre. Et dans un jeu politique policé, le Premier ministre d’un Président de la République, terrassé à l’élection, aurait eu la sagesse, la morale et la dignité de ne point rejoindre le tombeur de celui qui lui a confié une Primature où il n’a malheureusement pas brillé. Qu’apporte-t-il à Macky ? C’est la question. Mais ce dernier doit aussi savoir que la gouvernance publique n’a rien à voir avec l’amitié et la tartufferie.

 

Le Piroguier

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 425005 fois 316 Articles 2298 Commentaires 33 Abonnés

Posts recents
La traite des électeurs : une campagne de déshumanisation des citoyens
MACKY-MENSONGES-MÈTRE
MAMOUSSE DIAGNE : LE PHILOSOPHE ARC-EN-CIEL
MAMOUSSE DIAGNE : LE PHILOSOPHE ARC-EN-CIEL
Les mensonges du régime sur le pétrole
Commentaires recents
Les plus populaires
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas
Nous avons remplacé un « cheval borgne » par un « cheval aveugle »