Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Urgent Mame BIRAME WATHIE DÉVOILE LE VRAI VISAGE DE MACKY SALL

Posté par: Alassane kitane| Dimanche 15 avril, 2018 10:04  | Consulté 563 fois  |  0 Réactions  |   

 

 

Le Plus Grand Défaut Du Président Par Défaut

 

 

Par Par Mame Birame WATHIE

 

CHRONIQUE DE WATHIE (walf.sn)

 

Le Sénégal n’est pas en passe d’élire un homme qui l’aura séduit par son programme, sa vision et sa grande capacité à impulser le changement. Par la faute de cet accident de l’histoire qui cherche à s’immortaliser, les Sénégalais vont plus vouloir sanctionner qu’élire en 2019. Les plus de 65 % qu’il a obtenus, au second tour de la présidentielle de 2012, ont vite fait oublier ses 27% du premier. Mais, ils ont surtout fait oublier qu’il est arrivé au pouvoir en passant entre les mailles du filet parce que ses compatriotes ne voulaient plus de son prédécesseur qui a été également élu en 2000 dans les mêmes circonstances. Un règne de présidents par défaut qui part pour survivre au manque de génie de l’insipide Macky SALL.

 

L’un des grands vices de ces présidents par défaut est à chercher dans leur dédain du dialogue menant compromis. Comme pour manifester le mécontentement d’être parvenu au pouvoir dans ces circonstances, ils prennent un malin plaisir à entretenir non pas l’adversité mais l’animosité entre les acteurs politiques. Me Abdoulaye WADE, après s’être débarrassé de Moustapha NIASSE au bout d’un an de pouvoir, n’hésitait pas à gazer et à matraquer ses opposants qu’il contraignit à une « opposition républicaine ». Le rapport de force, qu’il n’a cessé d’opposer à ceux qui n’étaient pas d’accord avec lui, s’était poursuivi durant tout son premier mandat, avec notamment l’emprisonnement d’Idrissa SECK, d’Abdoulaziz TALL, actuel ministre de Macky SALL, et autres. La présidentielle de 2007, il l’avait remportée dans la plus grande contestation avec de nombreux citoyens qui courraient derrière leur carte d’électeur jusqu’à la veille du scrutin.

 

Le problème de Macky SALL est qu’il veut faire comme Me WADE sans avoir ni les qualités ni le parcours de son prédécesseur. Ce dernier pouvait se borner à faire payer à ces devanciers leurs fautes de gestion et leurs magouilles. En dehors de la violence qu’il n’écartait pas d’user pour davantage se faire entendre, rien ne pouvait lui être reproché en termes de malversation avant son avènement. Mais voilà Macky SALL un président de la République qui dès son installation déclare l’extraordinaire patrimoine qui suit au Conseil constitutionnel, comprenant, tel que libellé dans le Journal officiel n° 6660 du 24 avril 2012 :

 

I- Immobilier

 

1- Immobilier direct

 

A- Une villa en nature de terrain bâti, sis à Dakar, lieudit Patte d’Oie 2, lot n°S032, d’une contenance superficielle de deux cent cinq mètres carrés (205m²) à distraire par voie de morcellement du titre foncier numéro dix mille cent soixante-quatorze des Communes de Dakar et Gorée (TF n°10.174/DG), acquis le 5 octobre 2001 au prix de douze millions (12 000 000) de francs CFA, dont huit millions en crédit par la BHS sur 15 ans. La villa est actuellement évaluée à la somme de deux cent cinquante millions (250 000 000) de francs CFA, en considération du prix moyen des transactions dans la zone.

 

B- Une villa consistant en des peines et soins édifiés sur un terrain sis à Niague, lotis-sement Jardins du Lac, formant le lot numéro 10 d’une superficie de deux cent qua-rante (240) mètres carrés, acquis le 21 décembre 2004 au prix de douze millions (12 000 000) de francs CFA. Ladite villa n’a pas enregistré de plus-value en raison de sa vétusté et est évaluée à la somme de douze millions (12 000 000) de francs CFA.

 

C- Un terrain nu, sis à Dakar, lieudit Almadies, d’une superficie de deux mille soixante-neuf (2069) mètres carrés et faisant l’objet du titre foncier numéro sept mille cent quatre-vingt-deux de la commune de Grand Dakar (Titre foncier numéro/7182/GRD). Ledit terrain est actuellement évalué à la somme de deux cent millions (200.000.000) de francs CFA, en considération du prix moyen des transactions dans la zone.

 

D- Un appartement (Town Home) sis à Houston, au Texas (USA), d’une superficie de trois cent (300) mètres carrés. Ledit appartement est estimé à la somme de deux cent vingt mille dollars (220 000$), dont la contre-valeur en francs CFA à la date de ce jour est d’environ de cent neuf millions cinq cent vingt mille trois cent douze (109 520 312) francs CFA. Cet appartement fait l’objet d’un remboursement bancaire en cours jusqu’en 2017.

 

E- Une villa de deux mille mètres carrés à Saly Portudal, face hôtel Teranga. Ladite villa est construite en rez-de-chaussée plus un (R+1). Elle a une valeur estimée de deux cent cinquante (250 000 000) millions.

 

F- Une villa de deux chambres plus salon à plein Sud-Saly, acquise à trente-cinq millions (35 000 000) de francs CFA, en 2002, d’une valeur actuelle de cinquante millions (50 000 000) millions de francs CFA.

 

G- Un terrain nu sis à Fatick (lotissement Fatick 2) de mille deux cent (1200) mètres carrés par attribution d’une valeur actuelle de six (6) millions.

 

H- Un terrain de neuf (9) hectares en bail accordé en 2004 à Sébikhotane Filfili pour usage d’exploitation agricole.

 

2- Immobilier Indirect

 

A- Une villa à fenêtre Mermoz, Dakar d’une superficie de six cent quatre-vingt-dix-neuf (699) mètres carrés, formant le lot numéro FM/87, morcellement du titre foncier numéro cinq cent soixante-neuf du livre foncier de Grand Dakar (TF. N° 569/GRD ex TF N° 22259/DG), acquis le 07 octobre 2006, au prix de cent trente millions (130 000 000) de francs CFA, en considération du prix moyen des transactions dans la zone.

 

Cette villa appartient à la SCI « Bilbassy », Société Civile Immobilière Familiale, ayant son siège social à Dakar (Sénégal), Fenêtre Mermoz, au capital social de : un million (1 000 000) de francs CFA, divisé en cent (100) parts sociales de dix mille (10 000) francs CFA, dans laquelle je détiens les 60% et les 40% restant au profit de mon épouse.

 

II- Titres sociaux :

 

A- Soixante pour cent (60%) des parts sociales de la SCI « Bilbassy », Société Civile Im-mobilière Familiale, ayant son siège social à Dakar (Sénégal), Fenêtre Mermoz au capital social de : un million (1 000 000) de francs CFA, divisé en (100) parts sociales de dix mille (10 000) francs CFA.

 

B- Soixante-dix pour cent (70%) des parts sociales de la société « M3 Consult Sarl », so-ciété à responsabilité limitée (SARL) au capital de : un million (1 000 000) de francs CFA, ayant son siège social à Dakar (Sénégal), Sacré cœur 3 villa n°10447 et immatriculée au Registre de Commerce et du Crédit mobilier de la Ville de Dakar sous le numéro SN DKR2008B18620.

 

Néanmoins ladite société a fait l’objet d’une suspension d’activité et mise en sommeil aux termes d’un procès-verbal des délibérations de l’Assemblée générale extraordinaire en date à Dakar du 11 avril 2012, et publiée conformément à la loi.

 

III- Parc automobile

 

Un parc de trente-cinq (35) véhicules divers, qui servent essentiellement aux activités de mon parti (Ndlr : Alliance pour la République – APR).

 

Nota Bene : « Mon épouse, Madame Marème Faye SALL, est propriétaire de deux villas R+1 : une à Sacré cœur 3 servant de siège à l’Alliance pour la République (APR), d’une valeur estimée à quatre-vingts (80) millions, et l’autre à Comico III, d’une valeur estimée à quatre-vingt-dix (90) millions ».

 

Un immense patrimoine, acquis pour l’essentiel entre 2001 et 2004, et estimé à environ 1,3 milliard de F CFA et qui ne prend pas en compte le contenu des comptes bancaires de Macky SALL. En déclarant un tel patrimoine, le leader de l’APR a montré qu’il est incapable de s’ériger en justicier. Et il l’a démontré à suffisance. Inutile de revenir sur les nombreux responsables de l’APR qui sont éclaboussés dans des rapports d’audit. Inutile de revenir sur le cas de ces responsables libéraux jadis épinglés et aujourd’hui recyclés. Dans ces circonstances, on ne peut vouloir mettre politiquement à mort des adversaires même s’ils ont fauté sans susciter un mécontentement que la plus belle des affiches de lutte ne pourrait étouffer.

 

Par Mame Birame WATHIE

 

walf.net

 L'auteur  alassane kitane
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
alassane kitane
Blog crée le 19/03/2015 Visité 610649 fois 483 Articles 7096 Commentaires 39 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
L’étonnante stérilité des choix politiques et économiques
La nouvelle mode au Sénégal : « Karim m’a appelé » fait le buzz partout
UN AUTOCRATE AU PALAIS
AFFAIRE KARIM WADE : QUAND L’EMOTION PRIME SUR LA RAISON ET L\'ETHIQUE
Non ! La théorie du \"Yërmëndé\" ne passera pas